FABRIQUER SON SAVON AUX HUILES ESSENTIELLES

26 Juillet, 2022

faire son savon aux huiles essentielles

Vous adorez vos huiles essentielles et les utilisez dès que possible ? Un bouton disgracieux, une baisse de régime et hop, vous dégainez la trousse d’aromathérapie. Vous en incorporez déjà à vos cosmétiques, mais vous aimeriez faire d’une pierre deux coups en boostant vos savons maison avec des essences naturelles ? Une très bonne idée en théorie, mais qui nécessite un savoir-faire pour éviter les écueils. Apprenez comment fabriquer votre savon aux huiles essentielles en lisant cet article.

SAVON ET GEL DOUCHE : QUELLES DIFFÉRENCES ?

Le savon est le résultat d’une transformation chimique entre un corps gras et une base telle que la soude ou la potasse, appelée saponification. En découlent des acides carboxyliques qui sont des tensioactifs capables de solubiliser la saleté. Dans le même temps se produit également de la glycérine qui apporte douceur et hydratation. Lorsque la base choisie est la soude, les savons sont solides, tandis qu’avec la potasse, ils sont liquides ou pâteux. La nature du corps gras utilisé a aussi une grande importance dans la texture finale ainsi que dans ses propriétés. En effet, au-delà du nettoyage, les ingrédients d’un savon sont sélectionnés à partir d’effets recherchés pour la peau. Ainsi, certaines huiles sont plus émollientes ou nourrissantes que d’autres. Il est également possible d’y ajouter des colorants, des arômes, des parfums ou des huiles essentielles, afin de rendre l’expérience de l’utilisateur plus agréable.

Un gel douche est aussi un produit lavant, mais ne requiert pas de réaction chimique. De forme liquide à pâteuse, il est généralement jugé plus doux pour la peau, en l’absence de base. Il est cependant souvent le résultat d’un mélange de multiples composés plus ou moins naturels qui nécessite habituellement un ou plusieurs conservateurs. Corps gras, eau, combinaison de tensioactifs, agents de texture (polymères, correcteurs de pH), colorants, parfum ou huiles essentielles sont autant de substances qui entrent dans la composition d’un gel douche.

UNE HUILE ESSENTIELLE DANS UN SAVON: EST-CE VRAIMENT EFFICACE ?

Il existe plusieurs freins à la totale efficacité d’une huile essentielle dans un savon. Tout d’abord, la concentration, pour préserver le plaisir olfactif et la qualité du savon, n’est pas forcément suffisante pour observer un effet thérapeutique fiable. De plus, le procédé chimique et la durée de fabrication ne sont pas favorables à la précieuse substance, dont l’odeur va petit à petit se faner. Ce qui signifie souvent que l’ensemble des molécules actives a été impacté. Cependant, si elles sont bien choisies et intégrées comme il le faut dans une recette bien maîtrisée, vous pourrez profiter d’un savon agréablement parfumé et ayant conservé des propriétés intéressantes. Difficile d’en savoir plus étant donné le peu de recherches scientifiques à ce sujet. Cependant, des chercheurs ont tout de même montré qu’un savon à l’huile essentielle de tea tree avait une action antibactérienne plus efficace qu’un savon qui en était dépourvu. De plus, les professionnels interrogés dans l’expérience ont constaté que ce dernier avait tendance à laisser la peau plus douce.

Un autre problème est relevé pour une utilisation thérapeutique des huiles essentielles dans un savon : c’est le rinçage. En conséquence, le temps de contact du savon sur la peau peut se révéler insuffisant. Néanmoins, laisser poser le savon quelques minutes avant de le rincer peut améliorer l’efficacité. Aussi, cela n’empêche pas de ressentir des effets par olfaction et de profiter des qualités de certaines huiles essentielles. Par exemple, certaines fragrances sont particulièrement relaxantes, d’autres tonifiantes.

QUELLES SONT LES ÉTAPES DE FABRICATION ?

Pour fabriquer un savon maison, le plus simple est de réaliser une saponification à froid. C’est un procédé qui se déroule à une température relativement basse (entre 35 et 50 °C), qui est donc plus long, mais plus facile à mettre en œuvre qu’un procédé à chaud. Sans laboratoire, difficile de faire autrement. Ce mode de confection comporte 9 grandes étapes :

  • Tout d’abord, il faut bien évidemment commencer par choisir ses ingrédients en fonction des propriétés recherchées.
  • La quantité de soude nécessaire doit être calculée en conséquence. 
  • Les huiles et beurres sont placés à une température située entre 35 et 50°C afin d’obtenir un mélange bien homogène et liquide. 
  • À ce moment-là, on mélange la soude au mélange de corps gras. Attention, lors de cette étape, le milieu chauffe considérablement.
  • Dès que la préparation s’épaissit et que la « trace » est observée, les additifs, dont les huiles essentielles, peuvent être ajoutés.
  • Versez le tout dans un moule à savon.
  • Filmez les moules afin de maintenir la chaleur et donc l’efficacité de la saponification. Cela limitera également l’évaporation de vos huiles essentielles.
  • Patientez 24 à 48h avant de les démouler avec précaution.
  • L’étape de séchage du savon doit prendre au moins 4 semaines.

L’ajout des huiles essentielles a donc lieu à la fin de l’étape 5, à hauteur de 1 % si vous voulez l’employer sur vos enfants (attention, néanmoins, aux essences choisies) et jusqu’à 5 % pour les adultes. Les femmes enceintes ou allaitantes préféreront l’usage d’un savon neutre.

QUELS SONT LES DANGERS DES HUILES ESSENTIELLES DANS UN SAVON ?

Les huiles essentielles ne sont pas dangereuses pour les utilisateurs. Même si elles sont diluées, veillez à ne pas recourir à des essences trop agressives pour la peau et dermocaustiques. Vous risqueriez de souffrir d’irritation et d’être déçu du résultat. Ainsi, les huiles essentielles de cannelle, d’ajowan, d’origan, de thym thymol ou carvacrol… peuvent être utilisées, mais à faible dosage pour inhiber leur potentiel irritant. Attention, également, aux réactions allergiques possibles avec ce type de substance. Enfin, évitez aussi les essences irritantes pour les voies respiratoires, ce qui compromettrait le plaisir olfactif.

Par contre, suivant le dosage ou l’huile essentielle sélectionnée, votre savon ne s’adaptera pas à tous. En effet, veillez à respecter les conditions d’utilisation et les contre-indications des concentrés de plantes choisis. De nombreuses essences ne s’accommodent pas aux personnes asthmatiques ou épileptiques, d’autres ont un effet cortison-like ou hormon-like, certaines peuvent provoquer des irritations importantes ou des allergies… Pensez donc bien à vous renseigner sur les essences avant de les sélectionner. Pour vous aider, n’oubliez pas nos fiches sur les huiles essentielles dédiées.

5 SAVONS AUX HUILES ESSENTIELLES À FAIRE SOI-MÊME

fabriquer son savon maison aux huiles essentielles

QUELLES HUILES ESSENTIELLES POUR UN SAVON PARFUMÉ ?

Afin de parfumer votre savon, l’idéal est de réaliser une fragrance avec un mélange d’huiles essentielles. De cette manière, l’arôme sera plus complexe et plaisant, mais aussi aura une meilleure tenue dans la durée. En effet, les notes de tête, les plus volatiles, ont tendance à ne pas résister à la saponification à froid. Et si elles y survivent, elles s’éventent assez rapidement. Par contre, un parfum plus élaboré, mélangeant les différentes notes, se fane moins vite et vous profitez de sa douce odeur plus longtemps.

La fabrication du parfum se fera de préférence en amont afin qu’il se stabilise. En général, une à deux semaines minimum sont recommandées. Pour ce type de parfum, vous pouvez utiliser de l’huile essentielle de gingembre, d’ylang-ylang, de vétiver, d’agrumes, de petit grain bigarade, de rose, de géranium, de cèdre de l’Atlas, épinette noire, lemongrass, Néroli, patchouli, genévrier… Certaines essences de thym ou de romarin se prêtent également bien au jeu. Adaptez selon vos goûts tout en vous assurant de l’absence de risque pour la santé avant de faire votre choix.

Idée de recette : dans votre base de savon, ajoutez 2,5 % du mélange suivant : 20 % d’essence de gingembre, 30 % de patchouli, 50 % de bergamote

QUELLES HUILES ESSENTIELLES POUR UN SAVON ANTIBACTÉRIEN ?

L’essence d’arbre à thé est l’une des plus redoutables contre les bactéries et virus. Elle a, de plus, l’avantage d’être douce pour l’utilisateur. Ajouter 2 % d’essence d’arbre à thé à votre préparation pour bénéficier d’un effet antibactérien renforcé. D’autre part, le savon vous laissera la peau douce. D’autres huiles essentielles sont aussi intéressantes pour leurs propriétés antibactériennes dans un savon, comme celle de lavande et de géranium qui sont par ailleurs cicatrisantes.

QUELLES HUILES ESSENTIELLES POUR UN SAVON RELAXANT ?

La toilette est synonyme de moment de détente. Pour apprécier encore plus ce moment, pensez à réaliser un savon qui jouera sur votre état d’esprit. Les huiles essentielles d’agrumes, telles que l’orange, le citron ou le pamplemousse, ont tendance à tonifier l’esprit et à entraîner la bonne humeur. Les huiles essentielles de lavande et de lavandin possèdent aussi des propriétés relaxantes et calmantes très intéressantes, notamment chez les enfants en fin de journée pour favoriser le sommeil. Aussi, l’huile essentielle d’ylang-ylang est réputée pour se relaxer, mais aussi pour rebooster la libido. Vous pouvez également tester les essences d’encens, de bois de hô ou encore de litsée citronnée.

Idée de recette : dans votre base de savon, ajoutez 5 % d’un mélange de 40% de lavande fine, 40 % de lavandin grosso puis 20% d’épinette noire.

QUELLES HUILES ESSENTIELLES POUR UN SAVON POUR LES PEAUX SENSIBLES ?

Pour les peaux sensibles, l’ajout d’huiles essentielles de lavande vraie, de lavandin, de géranium ou d’ylang-ylang est particulièrement intéressant grâce aux propriétés apaisantes et réparatrices. Même si le savon ne sera pas aussi efficace qu’un soin dédié, ces essences apporteront une fragrance agréable en plus de la tendance à soutenir la réparation de l’épiderme.

Idée de recette : dans votre base de savon, ajoutez 5 % d’un mélange à 50/50 d’huile essentielle de lavande vraie et d’ylang-ylang.

QUELLES HUILES ESSENTIELLES POUR UN SAVON TONIFIANT ET RAFRAÎCHISSANT ?

Même si vous devez les doser avec parcimonie, les essences de menthe s’adaptent particulièrement à la réalisation d’un savon frais et tonique. Vous pouvez également les associer avec celles de cyprès et de genévrier pour un arôme plus complexe et agréable.

Idée de recette : dans votre base de savon, ajoutez 2,1 % d’un mélange de 65 % de menthe verte, 20 % de patchouli foncé et de 15 % de clou de girofle.

Les huiles essentielles apportent une dimension supplémentaire à votre savon. Choisissez celles qui vous font le plus plaisir et faites vos propres expériences. Aussi, n’oubliez pas que les listes d’essences présentées ne sont pas exhaustives et que vous pouvez en sélectionner d’autres selon leurs fragrances ou propriétés. Consultez nos fiches dédiées afin de trouver celles qui vous conviennent le mieux, tout en évitant leurs dangers potentiels.