LES HUILES ESSENTIELLES ANTI-DOULEUR

19 Juillet, 2021

huiles essentielles anti-douleur

Migraine, crampe, mal de dos… autant de douleurs qui nous plombent le quotidien et qui se terminent bien souvent en avalant un médicament spécifique. Or il existe des huiles essentielles anti-douleur qui constituent une alternative naturelle au paracétamol (Doliprane, Dafalgan…), à l’aspirine (Aspégic, Aspro…) ou à l’ibuprofène (Spedifen, Advil…). On vous explique ici les mécanismes d’action agissant sur la douleur, 5 huiles essentielles à privilégier, et une synergie à préparer vous-même !

LES HUILES ESSENTIELLES ANTI-DOULEUR : QUELLES PROPRIETES ?

Les petites et grandes douleurs peuvent parfois nous empoisonner l’existence. Maux de ventre, céphalées, douleurs musculaires… Elles sont habituellement soulagées à l’aide de salicylés et autres anti-inflammatoires, mais il est possible de trouver une alternative plus naturelle, telle que les huiles essentielles. Certaines d’entre elles possèdent des propriétés antalgiques, anesthésiantes et analgésiques. On vous en dit plus sur ces différents mécanismes d’action, qui ont tous un but commun : soulager la douleur.

  • Qu’est-ce qu’une action antalgique ?

Les traitements aux propriétés antalgiques ont pour but de réduire la douleur. On retrouve ainsi de nombreuses huiles essentielles anti-inflammatoires, permettant de soulager les douleurs passagères.

  • Qu’est-ce qu’une action analgésique ?

Les H.E. analgésiques vont agir contre les douleurs les plus aiguës, également appelées douleurs neuropathiques. On favorisera alors des H.E. hautement concentrées en esters terpéniques pour soulager la névralgie, mais également les douleurs neuro-musculaires.

  • Qu’est-ce qu’une action anesthésiante ?

Les anesthésiants ont une action puissante contre la douleur, puisqu’ils vont bloquer la transmission nerveuse et donc inhiber la sensitivité. Certaines huiles essentielles peuvent ainsi ‘mimer’ l’action anesthésiante en réduisant la douleur par une sensation de chaud ou de froid.

Il est intéressant d’associer en synergie les huiles essentielles antalgiques, analgésiques et anesthésiantes, pour une action plus puissante contre la douleur.

SOULAGER DOULEURS ET INFLAMMATIONS AVEC LES HUILES ESSENTIELLES

Plusieurs huiles essentielles anti-douleur peuvent vous aider à venir à bout de certains maux, tels que les douleurs dentaires, céphalées ou inflammations chroniques. En effet, certaines H.E. sont concentrées en acide salicylique, une molécule que l’on retrouve notamment dans l’aspirine. À l’origine, l’acide salicylique est obtenu à partir du saule blanc. Il est utilisé en phytothérapie et en aromathérapie pour lutter contre les douleurs inflammatoires.

Les 5 huiles essentielles présentées ci-dessous permettent d’agir efficacement contre la douleur. La plupart possèdent toutes des mécanismes d’action antalgiques, analgésiques et anesthésiantes.

huile essentielle d’eucalyptus citronné

L’HUILE D’EUCALYPTUS CITRONNE

L’huile essentielle d’eucalyptus citronné agit comme un anti-inflammatoire grâce à sa teneur de plus de 65 % en citronellal, qui va permettre de soulager les douleurs avec sensation de chaud et apparition de rougeurs. On l’utilise notamment en cas de rhumatisme. Elle possède également des vertus antalgiques, et apaise les démangeaisons de la peau (eczéma, piqûres de moustique…). Enfin, elle est antispasmodique et calme les douleurs digestives ou respiratoires.

Contre-indications : l’H.E d’eucalyptus citronné ne s’utilisera pas chez les femmes enceintes de moins de 3 mois, les femmes enceintes et les enfants de moins de 3 ans. Elle doit être diluée dans une huile végétale si appliquée sur la peau. Elle peut provoquer des larmoiements ou une toux. Cette H.E. contient quelques allergènes et s’utilisera sur la peau avec un maximum de précaution, en réalisant un test cutané dans le creux du coude 24h avant utilisation.

L’HUILE ESSENTIELLE DE KATAFRAY

L’huile essentielle de katafray est riche en sesquiterpènes, des molécules aux propriétés anti-inflammatoires puissantes. On l’utilise notamment en cas de douleurs au niveau des muscles et des articulations. Cette huile essentielle anti-douleur possède des propriétés antalgiques, et sera utile en cas de maux de tête, de douleurs dorsales ou encore de maux de gorge. Enfin, elle sera également une alliée efficace contre les affections cutanées (dermatite, brûlure, eczéma…).

Contre-indications : l’H.E. de katafray sera déconseillée aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes. On évitera également l’utilisation par voie orale et par inhalation. Enfin, elle peut provoquer des irritations de la peau, et devra donc être additionnée à une base végétale en application cutanée. Sans avis médical, cette huile essentielle est à proscrire en cas d’épilepsie et d’asthme. Elle est aussi allergisante, il est donc recommandé d’effectuer un test allergique dans le creux du coude 24h avant usage. Ne pas utiliser sur une période prolongée, et bien respecter les dosages.

L’HUILE DE GAULTHERIE ODORANTE

L’huile essentielle de gaulthérie odorante est anti-inflammatoire, de par sa composition en salicylate de méthyle. On peut l’utiliser en cas de douleurs au niveau des muscles et des articulations. Elle agit également comme un antalgique, et lutte contre les spasmes et les contractions musculaires, ce qui la rend particulièrement efficace pour la récupération sportive. Elle se caractérise par l’effet « chaud » qu’elle procure.

Contre-indications : l’H.E. de gaulthérie odorante sera à proscrire chez les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que les enfants âgés de moins de 7 ans. Il est déconseillé de l’utiliser en diffusion, par voie orale ou en inhalation. Elle est interdite aux personnes suivant un traitement anticoagulant, ou en cas de sensibilité aux salicylates (allergie aux anti-inflammatoires et à l’aspirine). De même si vous souffrez d’eczéma, d’asthme, d’un ulcère, d’une hernie hiatale, d’une hémorragie, ou si vous êtes sur le point de vous faire opérer (quelle que soit l’intervention). Enfin, elle peut avoir un effet irritant pour la peau, et sera diluée à une huile végétale pour une application cutanée.

L’HUILE ESSENTIELLE DE CLOU DE GIROFLE

L’huile essentielle de clou de girofle est l’une des huiles essentielles anti-douleur par excellence. Sa composition de plus de 80 % en eugénol lui confère des propriétés antalgiques redoutables. Elle est recommandée pour soulager les douleurs dentaires, particulièrement parce qu’elle possède aussi une action anti-infectieuse. Anti-inflammatoire et anti-spasmodique, elle calme les sensations de chaleur et les rougeurs, et apaise les spasmes musculaires. L’eugénol est une molécule qui lui confère également des propriétés anesthésiantes locales.

Contre-indications : l’H.E. de clou de girofle requiert la plus grande vigilance dans son utilisation. Elle est interdite aux enfants de moins de 6 ans, aux femmes enceintes et allaitantes. On ne l’utilisera pas en inhalation. Enfin, elle peut provoquer des réactions allergiques, des irritations respiratoires, et est dermocaustique lorsqu’elle est utilisée pure. Elle peut également provoquer des irritations de la peau, et devra non seulement être diluée dans une huile végétale, mais également testée dans le creux du coude 24h avant utilisation. Ne pas consommer en cas de traitement anticoagulant, d’hypertension ou d’insuffisance hépatique. Ne pas utiliser de façon prolongée.

huile essentielle de menthe poivrée contre la douleur

L’HUILE ESSENTIELLE DE MENTHE POIVREE

L’huile essentielle de menthe poivrée possède de multiples propriétés, qui vont soulager rapidement et efficacement la douleur. Elle agit tout d’abord comme un antalgique local, grâce à sa teneur en menthol, mais également comme un anesthésiant léger. Elle est conseillée en cas de céphalée, de tensions dans les muscles ou même en cas de coup. C’est son effet « froid » qui apaisera la douleur. Elle agit également comme un antispasmodique, et s’avère efficace contre les douleurs digestives et intestinales (crampes, nausées, ballonnements…). Enfin, on la préconise souvent en cas d’inflammations chroniques.

Contre-indications : l’H.E. de menthe poivrée ne doit pas être utilisée par les enfants de moins de 6 ans, ni par les femmes enceintes et allaitantes. On ne l’utilisera pas pure, elle devra être diluée avec d’autres huiles essentielles en diffusion, et diluée dans une huile végétale en application cutanée. A éviter également près des yeux. Elle est irritante pour la peau, mais également néphrotoxique (reins) et hépatotoxique (foie) en trop fortes doses. Enfin, les personnes souffrant de troubles cardiaques, troubles de la vésicule biliaire, trouble hépatique ou hypertension, ne doivent pas l’utiliser. Elle est ‘oestrogen-like’, ce qui signifie qu’elle contient des molécules qui vont activer la production d’hormones ou mimer l’action des hormones dans l’organisme.

COMBINER LES HUILES ESSENTIELLES POUR UN ANTI-DOULEUR PUISSANT

Cette synergie d’huiles essentielles antalgiques s’utilise pour calmer les douleurs (courbatures, névralgies, arthrose, entorse, spasmes, douleurs cervicales, tendinite, maux de tête, douleurs dentaires, articulaires, musculaires…). Vous pouvez préparer cette synergie antalgique dans un flacon compte-gouttes en verre teinté de 50 ml. Mélanger les huiles essentielles et végétales, bien remuer et secouer le flacon avant chaque utilisation.

  • 45 gouttes d’H.E. de gaulthérie couchée
  • 20 gouttes d’H.E. de clou de girofle
  • 20 gouttes d’H.E. de katafray
  • 20 gouttes d’H.E. de menthe poivrée
  • 20 gouttes d’H.E. d’eucalyptus citronné
  • 750 gouttes d’huile végétale d’arnica (30 ml)
  • 375 gouttes d’huile végétale de calophylle inophyle (15 ml)

Chauffez 6 gouttes du mélange dans le creux de la main et appliquez sur la zone concernée, maximum 5 fois par jour pendant 7 jours.

  • Comment doser sa préparation aux H.E. ?

Cette synergie a été établie sur la base d’autres recettes d’huiles essentielles anti-douleur, ainsi qu’un tableau d’aide au dosage des mélanges aromatiques. Certaines recettes préconisent l’utilisation d’H.E. pures dans la synergie. Par mesure de précaution, et parce que les H.E. citées ici peuvent provoquer des irritations de la peau, nous avons choisi de vous proposer un pourcentage de dilution ‘huiles essentielles / base végétale’ de 10 % (ici, 125 gouttes soit 5 ml d’H.E. / 45 ml de base végétale), prévu pour des massages musculaires, tendineux et articulaires.

Les sportifs pourront se conformer à un pourcentage de dilution de 15 %, (7,5 ml d’H.E. / 42,5 ml de base végétale) pour préparer les muscles à l’effort ou en récupération musculaire. Un pourcentage de 20 % (10 ml d’H.E. / 40 ml de base végétale) correspondra quant à lui à une application systémique (locale). Au plus le pourcentage est élevé, au plus la synergie sera concentrée en huiles essentielles.

Les huiles essentielles antalgiques constituent donc une bonne alternative aux médicaments à base d’aspirine, ibuprofène et paracétamol. Elles possèdent des molécules puissantes mimant le mécanisme d’action des salicylés, faisant d’elles de précieux alliés pour apaiser névralgies et autres douleurs lancinantes. Mais on retrouve également d’autres huiles essentielles qui recèlent de nombreuses propriétés qui vont agir contre la douleur, telles que les H.E. de basilic exotique, de lavande fine, de poivre noir, de romarin à camphre, de camomille noble ou encore de baume de copahu.