huile essentielle de cannelle de Ceylan

L’huile essentielle de cannelle de Ceylan

L’huile essentielle de cannelle de Ceylan écorce est extraite de l’écorce de Cinnamomum zeylanicum (les mêmes petits bâtons qui parfument nos punchs !), petit arbre à feuilles persistantes originaire d’Inde, puis cultivé au Sri Lanka et introduit dans les forêts tropicales du sud-est asiatique.

Utilisée depuis des siècles (on retrouve même des traces de son utilisation dans la Bible), la cannelle est une épice exportée par l’Orient, et connue pour ses vertus purifiantes, fortifiantes et réchauffantes.On retrouve ces caractéristiques dans l’huile essentielle, au parfum très puissant, qui est une incontournable de la trousse des voyageurs pour ses nombreuses propriétés anti-infectieuses, antivirales et antifongiques. Elle est aussi une stimulante de l’immunité, anti-fatigue et surtout, aphrodisiaque ! Comme l’épice, elle est utilisée en cuisine dans le monde entier pour parfumer les plats salés comme sucrés.

Vous pourrez cependant être amenés à rencontrer plusieurs huiles essentielles : celle de cannelle de Chine, Cinnamomum cassia, celle de cannelle de Ceylan écorce dont nous parlons ici (et que nous appellerons cannelle de Ceylan), et celle de cannelle de Ceylan feuilles, produite à partir des feuilles de Cinnamomum zeylanicum. Les huiles essentielles de cannelle de Chine et de Ceylan se ressemblent par leur composition biochimique (70 à 85% de cinnamaldéhyde), et donc leurs propriétés et utilisations semblables en aromathérapie. L’huile essentielle de cannelle de Ceylan  feuilles, quant à elle, a une composition biochimique très différente (70 à 80% d’eugénol), comme ses propriétés et précautions d’utilisation.

Nom latin : Cinnamomum zeylanicum (=verum)   Famille botanique : Lauracées

Partie distillée : Ecorce     Origines de la plante : Madagascar, Sri Lanka (Ceylan)

Huile essentielle de cannelle de Ceylan : bienfaits et utilisations

Bien-être

La stimulante physique et psychique

L’huile essentielle de cannelle de Ceylan réchauffe les cœurs et les corps. Grâce à son parfum chaud et suave, on la retrouve souvent à la base de parfums sensuels, épicés et aux notes orientales. Elle s’utilise en diffusion (toujours mélangée à d’autres huiles essentielles plus douces, comme celle d’orange par exemple) pour créer une atmosphère chaleureuse, très “coin du feu entre amis ».

En parlant de feu, elle est aussi connue pour ses vertus aphrodisiaques et peut être employée (toujours bien diluée s’il vous plaît !) dans une préparation pour massage sensuel, afin de briser la glace !

D’un point de vue énergétique, la cannelle est de nature très yang, et elle nourrit, selon les taoïstes, le principe vital.  Naturellement associée au chakra racine, c’est une huile essentielle instinctive qui invite à profiter de la vie, apaise les nerfs à vif et réchauffe les frileux émotionnels.

Enfin, elle équilibre les tempéraments nerveux.

L’huile essentielle de cannelle de Ceylan a montré son efficacité :

  • Baisse de libido, fatigue sexuelle
  • Fatigue physique
  • Solitude, sentiment d’isolement, méfiance
  • Indécision

Propriétés : stimulante physique et psychique, tonique sexuelle et aphrodisiaque, aide à développer la chaleur humaine, aide à la prise de décision

Synergies avec d’autres huiles essentielles :

  • Contre la baisse de libido : ylang-ylang, gingembre, verveine odorante
  • Contre la fatigue sexuelle masculine : gingembre, bois de Siam

Santé

L’anti-infectieuse

Riche en aldéhyde aromatique (cinnamaldéhyde), l’huile essentielle de cannelle de Ceylan possède de puissantes propriétés anti-infectieuses, anti-bactériennes, anti-virales et anti-fongiques. C’est pour cela qu’elle est conseillée en cas de troubles intestinaux d’origine infectieuse et lors de voyages à l’étranger, où l’alimentation peut parfois être source de désagréments.

Elle est remarquable contre tout type d’infection et la chaleur qu’elle provoque en stimulant la microcirculation sanguine lui apporte des vertus antalgiques.

Elle est aussi une alliée puissante en cas de prolifération de champignons, en interne comme en externe, grâce à ses vertus fongicides. On l’utilise facilement sur les mycoses cutanées ainsi que contre les parasitoses intestinales.

C’est également un anti-spasmodique puissant, et un tonique utérin, employé notamment pour provoquer le retour des règes en cas d’aménhorrée.

Le revers de la médaille de cette remarquable efficacité est qu’elle est dermocaustique et peut donc provoquer des brûlures si elle est utilisée pure sur la peau. Elle doit être très diluée dans une huile végétale avant utilisation cutanée (sauf sur les verrues, car c’est l’effet recherché !), de même qu’en cas d’utilisation orale.

L’huile essentielle de cannelle de Ceylan a montré son efficacité :

  • Infections gastro-intestinales bactériennes, virales ou parasitaires : diarrhée, gastro-entérite, turista, parasitoses
  • Infections respiratoires : bronchite, rhume, grippe
  • Infections urinaires et gynécologiques
  • Infections buccales et cutanées : mycoses, gale, verrues
  • Infections et maladies tropicales parasitaires, virales et bactériennes
  • Aménorrhées

Propriétés : anti-infectieuse puissante à très large spectre, antiseptique, antibactérienne, antivirale, antiparasitaire, antifongique, stimulante gastro-intestinale, antispasmodique, tonique utérine, stimulante de l’immunité, antalgique par effet de chaleur (hyperémiante).

Synergies avec d’autres huiles essentielles :

  • Contre la gastro-entérite : menthe poivrée, basilic tropical, gingembre, sarriette des montagnes, cardamome, tea tree
  • Contre la fièvre et les maladies tropicales : origan compact, sarriette des montagnes, menthe poivrée
  • Contre la parasitose intestinale : ajowan, origan kaliteri, camomille romaine, cardamome, menthe poivrée, thym à linalol
  • Contre les parasites cutanés : tea tree, niaouli, clou de girofle
  • Contre les verrues : ail, sarriette des montagnes, tea tree, citron

Cuisine

Saupoudrer votre plat avec cette épice

La cannelle étant une épice très répandue, c’est sans surprise que l’on retrouve l’utilisation de son huile essentielle dans la section cuisine ! Tout de suite, on pense aux pommes qui sortent du four, saupoudrées de cette chaude épice qui réconfortent pendant les périodes froides. Elle s’utilise dans des plats salés et, bien sûr, dans des boissons réconfortantes comme le grog, le vin chaud, ou un p’tit rhum arrangé !

Attention cependant, car elle est très puissante, et une petite quantité suffit (1 goutte maximum pour 1 kilo de préparation) ! Le plus simple est de la pré-diluer dans de l’huile végétale au goût neutre ou dans un sirop, et d’en parfumer votre préparation.

L’huile essentielle de cannelle de Ceylan a montré son efficacité :

  • Pour aromatiser des plats sucrés : biscuits, pain d’épices, crumbles, tartes, salades de fruits
  • Pour aromatiser des plats salés : tajines, soupes, viandes en sauce
  • Pour préparer des sirops, cocktails, rhums arrangés

Propriétés : saveur épicée et chaude de cannelle

plante de cannelle de Ceylan

Quelques recettes à base d’huile essentielle de cannelle de Ceylan

En cas d’infections virales hivernales

Mélangez dans un flacon compte-goutte de 10 ml, 25 gouttes d’huile essentielle de cannelle de Ceylan, 25 gouttes d’origan compact, 25 gouttes de tea tree, et 25 gouttes de ravintsara. Dès que les 1ers symptômes se font sentir, prenez 2 gouttes du mélange dans une cuillère à café d’huile végétale alimentaire, quatre fois par jour au cours d’un repas, pendant le 1er jour. Puis réduisez la prise à trois fois par jour pendant 5 jours.

En cas de verrue

Déposez une goutte d’huile essentielle de cannelle de Ceylan sur la verrue à l’aide d’un coton-tige, sans déborder, 1 à 2 fois par jour jusqu’à sa disparition. Pour protéger la peau autour de la verrue, vous pouvez préalablement la couvrir de vernis incolore.

En cas d’infection urinaire en état de crise

Mélangez 2 gouttes d’huile essentielle de cannelle de Ceylan et 2 gouttes de menthe poivrée dans une cuillère à café d’huile végétale d’olive, et avalez 2 gouttes de ce mélange 3 fois par jour pendant 3 jours.

Si vous ne constatez pas d’amélioration à la fin du traitement, si vous avez de la fièvre ou des douleurs vives dans le bas du dos, consultez rapidement un médecin.

En cas de diarrhée infectieuse

Mélangez 1 goutte d’huile essentielle de cannelle de Ceylan, 1 goutte d’huile essentielle d’origan et 1 goutte d’huile essentielle de basilic tropical sur un sucre ou un comprimé neutre et ingérez 3 fois par jour pendant 5 jours.

Indications et précautions à prendre

Utilisateurs autorisés

Adultes et adolescents

Bébés

Enfants

Femmes allaitantes

Femmes enceintes

Utilisations possibles

Bains

Cheveux

Cosmétiques

En diffusion

En inhalation

Peau

Voie orale

Risques

Dermocaustique

Hépatotoxique

Irritante

Irritante voies respiratoires

Trouble de la coagulation

Trouble coagulation

Autres indications importantes

Précautions

  • Éviter la prise orale au long cours, car cette huile présente des risques d’hépatotoxicité. Ne pas utiliser de manière prolongée sans avis thérapeutique.
  • Dermocaustique, elle est irritante pour la peau à l’état pur, bien la diluer en cas d’application cutanée (10% maximum pour un usage très localisé et 0.5% maximum en application plus étendue).
  • En diffusion, diluer cette huile avec d’autres huiles essentielles plus douces (5 à 10%).
  • Les peaux sensibles et allergiques doivent utiliser cette huile essentielle avec prudence.

Contre-indications

  • Cette huile essentielle est déconseillée aux personnes sous traitement anticoagulant ou ayant des troubles de la coagulation.
  • Ne pas utiliser par voie orale en cas d’ulcère ou de gastrite.

Molécules principales

  • Aldéhydes aromatiques : (E)-cinnamaldéhyde (65 à 80 %) et (Z)-cinnamaldéhyde
  • Phénols : eugénol (5-10 %)
  • Esters terpéniques : acétate de cinnamyle (5 %), benzoate de benzyle
  • Sesquiterpènes : béta-caryophyllène (6 %), alpha-humulène (1 %)
  • Monoterpènes : alpha-phellandrène et béta-phellandrène (2 & 3 %)
  • Monoterpénols : linalol (3 à 5 %), alpha-terpinéol, terpinène-4-ol
  • Oxydes : 1,8-cinéole (traces)