LES HUILES ESSENTIELLES CICATRISANTES

20 Novembre, 2020

huiles essentielles cicatrisantes

Acné, blessures, brûlures ou encore opérations peuvent laisser sur la peau des traces disgracieuses que l’on aimerait voir disparaître. Certaines cicatrices demeurent, car la peau a été touchée en profondeur, au niveau du derme, qui seul, peine à se reformer. Dans de nombreux cas l’utilisation d’huiles essentielles sur une cicatrice de moins de deux ans pourra aider à la reconstruction du derme et de l’épiderme. Ainsi, le processus de cicatrisation sera plus rapide et la peau retrouvera son aspect initial.

LES DIFFERENTES CICATRICES QUE L’ON PEUT TRAITER AVEC DES HUILES ESSENTIELLES

Les différentes agressions de la peau peuvent laisser des traces de natures variées. Ainsi, les cicatrices sont classées selon plusieurs types :

– les plus fréquentes sont les cicatrices hypertrophiques, en relief et souvent rouges. Elles ne sont pas très discrètes et peuvent provoquer des démangeaisons.

– à l’inverse, les cicatrices atrophiques forment un léger creux et font souvent suite à de l’acné.

– les cicatrices scléreuses, souvent issues de brûlures, entraînent une perte d’élasticité des tissus, ce qui peut être problématique lorsqu’elles sont situées sur une articulation.

– ensuite, les chéloïdes résultant d’une cicatrisation anormale, souvent d’origine génétique complètent cette liste. Dans ce cas, les cellules du derme et de l’épiderme produisent des tissus fibreux en trop grande quantité. De la prévention est possible sur ce type de cicatrices, mais elles ne s’effacent jamais complètement.

– enfin, les vergetures sont des lésions cutanées qui peuvent également être assimilées à des cicatrices. Elles sont dues à une perte d’élasticité de la peau et sont jugées disgracieuses.

Pour les combattre, les huiles essentielles de Lavande vraie (Lavandula Angustifolia), d’Hélichryse Italienne (Helichrysum italicum), de Ciste Ladanifère (Cistus ladaniferus), de Patchouli (Pogostemon cablin) et de Géranium Bourbon (Pelargonium graveolens .) seront très efficaces, surtout si celles-ci sont utilisées de manière précoce. Dans tous les cas, il faudra agir dans les deux ans qui suivent l’apparition de la lésion, lorsque le processus de cicatrisation est encore en cours.

LES HUILES ESSENTIELLES LES PLUS EFFICACES POUR ESTOMPER LES CICATRICES

L’APAISANTE HUILE ESSENTIELLE DE LAVANDE VRAIE

La Lavande vraie est une huile essentielle très connue des aromathérapeutes pour ses vertus cicatrisantes. Calmante, elle réduira les démangeaisons et tiraillement liés à la cicatrisation. Elle réduira également l’inflammation, grâce à l’acétate de linalyle, tout en évitant le risque d’infection grâce à son action antiseptique due au linalol.

Utilisation – Dans 4 gouttes d’huile végétale (par exemple l’huile d’Argan, également cicatrisante), diluer 1 goutte d’huile essentielle de Lavande Vraie. Masser délicatement la cicatrice, deux fois par jour, jusqu’à cicatrisation complète.

Précautions – Les personnes sensibles doivent diluer l’huile essentielle de Lavande vraie à au moins 20 %
Attention aussi à ne pas confondre avec l’huile essentielle de Lavande Aspic qui n’a pas la même composition et qui comporte des précautions d’emploi très différentes.

À noter que cette huile essentielle contient plusieurs allergènes (linalol, limonène, coumarine, géraniol). Il est toujours préférable de faire un test dans le creux du coude avant utilisation régulière.

Contre-indications – Toute la famille peut utiliser cette huile essentielle, à l’exception des femmes enceintes de moins de trois mois, les femmes allaitantes, et les nouveaux nés de moins de 3 mois. Néanmoins, l’essence de Lavande vraie n’est pas recommandée pour les personnes sujettes aux fortes hypotensions.

hélichryse italienne cicatrisante

LA PUISSANTE HELICHRYSE ITALIENNE

L’Hélichryse est une plante vivace très présente en Méditerranée, notamment en Corse, dont les fleurs jaunes tapissent les sols de Balagne. Elle est également appelée immortelle, probablement en raison de la longévité de ses fleurs. Ses propriétés, bien connues dans l’antiquité, ont été remises au goût du jour, il y a une dizaine d’années. Elle est aujourd’hui un « must », très utilisée pour lutter contre les petites blessures. Grâce à son action anticoagulante, et circulatoire, elle est l’alliée de choix pour la cicatrisation.

Utilisation – Cette huile essentielle peut s’utiliser pure directement sur la zone touchée, à raison de 2 gouttes. Appliquez 2 fois par jour jusqu’à cicatrisation.

Précautions – Notamment en raison de son activité « cortison-like », cette essence n’est utilisable par voie cutanée par les enfants de moins de 7 ans et les femmes enceintes, que sur avis médical.

À noter que cette huile essentielle contient plusieurs allergènes (linalol, limonène, cinnamate de benzyle). Les personnes allergiques aux asteraceae doivent prendre leurs précautions avant l’utilisation de cette essence. Il est toujours préférable de faire un test dans le creux du coude avant utilisation régulière.

Contre-indications — Cette huile essentielle n’est pas recommandée par d’autres voies que par voie cutanée. En cas d’épilepsie, de règles abondantes ou de traitement anticoagulant, l’essence d’Hélichryse est à éviter.

L’HUILE ESSETIELLE DE PATCHOULI, LA REGENERANTE

Le Patchouli est une plante originaire d’Indonésie dont l’huile essentielle, obtenue par hydrodistillation des feuilles, est très utilisée en parfumerie. Contenant beaucoup de sesquiterpènes, molécules recherchées pour lutter contre l’inflammation, notamment en inhibant la molécule qui initie son processus. De cette manière la cicatrisation est facilitée. La présence de Patchoulol, alcool typique cette essence stimule la régénération des tissus épidermiques.

Utilisation – Dans 20 mL d’huile végétale, diluer 8 gouttes d’essence de Patchouli. Masser la zone à cicatriser.

Précautions – L’utilisation de l’huile essentielle de Patchouli par voie cutanée ne nécessite pas de précautions particulières pour les personnes qui n’ont pas de contre-indications.

Elle ne contient pas de composé allergène, néanmoins, il est conseillé de faire un test dans le creux du coude avant utilisation régulière.

Contre-indications — Notamment en raison de son activité « oestrogen-like », l’huile essentielle de Patchouli, ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans, aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi que les personnes atteintes d’un cancer hormono-dépendant.

ciste ladanifère cicatrisante

L’HUILE DE CISTE LADANIFERE POUR UNE CICATRISATION RAPIDE

La Ciste Ladanifère est une plante du pourtour méditerranéen, dont on utilise les rameaux pour produire une huile essentielle à l’odeur ambrée caractéristique, due à la présence d’une pellicule de résine la protégeant de la déshydratation. Anti-infectieuse et antihémorragique, cette essence permet d’accélérer le passage à la cicatrisation, tout en stimulant également la régénération de l’épiderme. Elle sera également efficace sur les vergetures.

Utilisation – Dans 5 gouttes d’huile végétale (par exemple de calophylle), ajouter 1 goutte d’essence de Ciste Ladanifère. Masser délicatement à l’aide de la préparation jusqu’à cicatrisation.

Précautions – L’huile essentielle de Ciste est riche en terpènes, molécules irritantes pour la peau et dermocaustiques. L’application de cette essence pure n’est donc pas recommandée.

À noter que cette huile essentielle de Ciste contient plusieurs allergènes (linalol, limonène, géraniol).
Il est toujours préférable de faire un test dans le creux du coude avant utilisation régulière.

Contre-indications – N’est pas adaptée aux personnes souffrant d’épilepsie ou sous anticoagulant. Douce, elle conviendra à toute la famille à l’exception des femmes enceintes et allaitantes, et des enfants de moins de 7 ans. Elle peut être neurotoxique en cas d’utilisation prolongée.

L’HUILE ESSENTIELLE DE GERANIUM BOURBON ROSAT, L’ASTRINGENTE

Le Géranium Bourbon est une plante originaire d’Afrique australe, arrivée en France à la fin du 16e siècle pour rapidement trouver sa place dans les jardins des châteaux. Aujourd’hui, 600 espèces sont cultivées de la Chine à la Réunion (d’où le nom Bourbon). Cette essence, traditionnellement utilisée en parfumerie, est issue de l’hydrodistillation des feuilles et tiges. D’une activité proche de celle de Patchouli, elle est en plus astringente, elle permettra de resserrer les tissus. Grâce à cette propriété, elle permettra également de lutter contre les vergetures.

Utilisation – Dans 4 gouttes d’huile végétale (par exemple Rose Musquée), ajouter 1 goutte d’essence de Géranium. Masser délicatement à l’aide de la préparation jusqu’à cicatrisation. Pour les vergetures, la durée d’application étant supérieure, il est nécessaire de faire une pause d’une semaine, toutes les trois semaines d’utilisation.

Précautions – L’huile essentielle de Géranium Bourbon est irritante pour la peau et doit être diluée avant application. À noter que cette huile essentielle contient plusieurs allergènes (citronnellol, géraniol, linalol, néral, géranial, limonène). Il est toujours préférable de faire un test dans le creux du coude avant utilisation régulière.

Contre-indications — Cette essence ne convient pas aux enfants de moins de 7 ans, aux femmes enceintes de moins de 3 mois et allaitantes. Les personnes souffrant d’épilepsie ou d’asthme éviteront l’huile essentielle de Géranium Bourbon.

SYNERGIES POUR AMELIORER L’ASPECT DES CICATRICES

L’utilisation des huiles essentielles en synergie permet de maximiser leur potentiel et d’obtenir une action complète. Voici notre sélection des 3 synergies à utiliser en massage sur les tissus cicatriciels.

La polyvalente : dans un flacon compte-gouttes verser les huiles essentielles suivantes : 20 gouttes d’Hélichryse Italienne, 40 gouttes de Lavande Vraie, 20 gouttes de Patchouli et 20 gouttes de Romarin à Camphre. Appliquer la synergie sur la cicatrice jusqu’à réparation totale. Si la zone est étendue ou sur le visage diluer le mélange dans une huile végétale (dilution à 20%, soit dans 15 ml d’huile végétale).

La puissante : dans un flacon compte-gouttes verser les huiles essentielles suivantes : 1 goutte d’Hélichryse Italienne, 10 gouttes de Lavande Vraie, 1 goutte de Ciste Ladanifère, 1 goutte de Géranium Bourbon, 3 mL d’huile végétale de rose musquée ainsi que 3 mL d’huile végétale de Millepertuis.
Appliquer la synergie sur la cicatrice jusqu’à réparation totale.

L’anti-vergeture : dans un flacon compte-gouttes verser les huiles essentielles suivantes : 10 gouttes d’Hélichryse Italienne, 10 gouttes de Lavande Vraie, 10 gouttes de Cajeput (pour l’astringence), dans 170 gouttes d’huile végétale de Rose Musquée. Appliquer 3 à 4 gouttes de la synergie sur les vergetures jusqu’à réparation totale.

Pour conclure, il existe diverses solutions pour aider la peau à cicatriser et éviter les marques disgracieuses. Ainsi l’incident ou l’accident peut définitivement faire partie du passé. S’il ne fallait en choisir qu’une, privilégiez l’Hélichryse Italienne ou la Lavande Vraie, mais gardez en mémoire qu’un effet optimal est obtenu grâce à une synergie et à la complémentarité des huiles essentielles.