COMMENT UTILISER L’HUILE ESSENTIELLE DE MENTHE POIVRÉE SANS DANGER ?

21 Janvier, 2022

l’utilisation de l’huile essentielle de menthe poivrée sans danger

L’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha x piperita Franco-Mitcham) est l’une des essences qu’il est recommandé d’avoir dans son armoire d’aromathérapie. Stimulante et déployant une odeur agréable, elle est connue et reconnue depuis des temps immémoriaux pour lutter contre les maux du quotidien tels que les troubles digestifs, les maux de tête et les douleurs en général, les brûlures, la congestion nasale et bien sûr la mauvaise haleine. Mais derrière son odeur agréable et son arôme apprécié, se cache une huile essentielle puissante dont les risques à l’utilisation sont nombreux. Il convient donc de respecter quelques précautions d’usage pour utiliser l’huile essentielle de menthe en toute sécurité.

POURQUOI UTILISER L’HUILE ESSENTIELLE DE MENTHE POIVRÉE ?

L’huile essentielle de menthe poivrée doit la grande majorité de ses propriétés à la présence de menthol de 30 à 50 % en concentration, et de menthone. En effet, c’est grâce à ce premier que l’essence de menthe poivrée est tonique et stimulante, rafraîchissante, antalgique et anti-inflammatoire, antispasmodique, ainsi qu’antiseptique léger. La menthone lui permet d’être active pour réduire des troubles hépatiques et pancréatiques.

Digestion

L’huile essentielle de menthe poivrée a été largement étudiée par les scientifiques et a fait ses preuves depuis des siècles pour ses capacités à stimuler la digestion, notamment en cas de digestion lente, syndrome du côlon irritable, nausées et même de mal des transports.

Sphère ORL

D’une odeur puissante grâce au menthol, elle est indiquée en cas d’infection ORL ainsi que de ronflement. En effet, le menthol aide à la décongestion en activant la contraction de la muqueuse nasale et des vaisseaux sanguins. Tonifiante, l’huile essentielle de menthe poivrée produit également un effet coup de fouet bénéfique pour sortir de la torpeur induite par une infection des voies respiratoires.

Douleurs et « bobos »

Au quotidien, il n’est pas rare de souffrir de gênes variées telles que des maux de tête, des douleurs articulaires, des petites blessures, des brûlures… Le rafraichissement provoqué par l’essence de menthe poivrée et les propriétés antalgique et anesthésiante du menthol sont très efficaces pour faire reculer les douleurs et favorisent un retour rapide aux activités. À savoir que l’huile essentielle de menthe poivrée est également active pour réduire les douleurs névralgiques.

Circulation

Le menthol étant capable de stimuler le cœur et la circulation sanguine, l’huile essentielle de menthe poivrée est également recommandée pour les personnes souffrant d’hypotension ou trainant des sensations de jambes lourdes.

Troubles du foie et du pancréas

L’huile essentielle de menthe poivrée est active contre certaines affections hépatiques et du pancréas. En effet, la présence de menthone favorise l’évacuation et la production de bile au niveau du foie et du pancréas, contribuant à un fonctionnement optimal de ces organes.

Concentration

L’essence de menthe poivrée améliore l’attention en réveillant le système neuronal. Le menthol qu’elle contient active la production de dopamine, un neurotransmetteur favorisant l’attention. De plus, en limitant le risque de maux de tête, vous serez paré pour une longue période de concentration.

les maux pour l’huile essentielle de menthe poivrée

LES PRÉCAUTIONS À PRENDRE POUR UTILISER L’HUILE ESSENTIELLE DE MENTHE POIVRÉE SANS DANGER

L’huile essentielle de menthe poivrée a beaucoup d’atouts, néanmoins soyez avertis des risques associés. S’ils sont inhérents à l’utilisation d’extraits concentrés de plantes, celle de menthe poivrée est particulièrement puissante.

 

Les voies d’administration

Malgré cette force, toutes les voies d’administration sont possibles, sauf le bain. Pour une application cutanée, afin d’éviter les irritations de l’épiderme, diluer à maximum 15 % lorsque la zone d’application est étendue. Ne pas appliquer trop près des yeux en cas de mal de tête. Pour le jeune public, la dilution recommandée tombe à 5 % maximum pour éviter les désagréments. Même conseil pour la diffusion, pour limiter le risque d’irritation des muqueuses, un mélange entre 10-15 % avec d’autres huiles essentielles est recommandé.

Les restrictions d’usage

L’huile essentielle de menthe poivrée est adaptée aux adultes et adolescents, mais ne devra pas être donnée à des enfants de moins de 6 ans, à des femmes enceintes et allaitantes, à des personnes âgées ou épileptiques.

Aussi, en raison de son action oestrogen-like, les personnes souffrant de pathologies oestrogeno-dépendantes éviteront d’en consommer, tout comme les sujets atteints de sérieuses lésions hépatiques ou ayant une vésicule biliaire enflammée ainsi qu’une lithiase biliaire. L’essence de menthe poivrée a tendance à activer les acidités gastriques, c’est pourquoi on préférera se méfier de cette huile essentielle en cas de reflux gastrique. Enfin, elle est à proscrire en cas de déficiences en enzyme G6PD, car elle peut entrainer une jaunisse et aux personnes atteintes d’hypertension et de problèmes cardiovasculaires importants.

Les risques de surdosage

Comme c’est le cas de nombreuses molécules, d’une dose active à une dose nocive, il n’y a qu’un pas. En conséquence, tout utilisateur prendra garde à ne pas dépasser les doses recommandées. Sauf avis contraire d’un spécialiste, l’utilisation dans la durée est à proscrire, au risque d’altération des fonctions rénale et hépatique. Il existe aussi des risques lorsque la quantité en une seule prise est trop importante. Pour commencer, la menthe poivrée interagit avec le réseau neuronal, elle pourra donc à forte dose avoir des effets délétères sur le cerveau, avec notamment la possibilité d’une action stupéfiante. En parallèle, l’utilisateur s’exposerait à une gêne respiratoire ou une crise convulsive.

 

Les risques liés à la zone d’application

Les produits contenant du menthol, tels que la menthe poivrée doivent s’appliquer avec attention en évitant la proximité des yeux et des muqueuses respiratoires. Le risque d’irritations violentes des muqueuses respiratoires est réel, allant jusqu’à une possibilité de spasme et d’apnée, surtout chez les plus jeunes, mais aussi chez les personnes sensibles.

Les risques allergiques

L’huile essentielle de menthe poivrée ne comporte pas plus de risque allergique que la moyenne, cependant ont été rapportés dans la littérature des cas de crise d’asthme allergique au menthol. Les consommateurs à haut risque allergique demanderont l’avis d’un spécialiste avant de l’utiliser. Pour finir, cette essence contient deux molécules classées parmi les allergènes : le limonène et le linalol. Un test préalable dans le creux du coude est donc conseillé.

QUE FAIRE EN CAS D’INCIDENT ?

Si malgré les précautions, de l’essence de menthe poivrée atteint une muqueuse, rincer la zone avec de l’huile végétale, éventuellement à l’aide d’une compresse. En réalité, laver directement à l’eau claire n’aurait que peu d’effet, les huiles essentielles étant insolubles dans l’eau. En cas de doute, contacter le centre antipoison le plus proche.

QUELQUES RECETTES À BASE D’HUILE ESSENTIELLE DE MENTHE POIVRÉE

Digestive et tonifiante

Vous vous sentez nauséeux ou vous souffrez des vomissements ? Que ce soit d’origine virale, bactérienne ou dans les transports, l’huile essentielle de menthe poivrée est votre alliée. Cerise sur le gâteau, si vous vivez un lendemain de soirée difficile ou souffrez de  mauvaise haleine, cette recette fonctionnera aussi. Si vous êtes dans l’un de ces cas, placer une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sur un support neutre à laisser fondre sous la langue 1 à 3 fois par jour de façon ponctuelle. Cette recette n’est adaptée qu’aux adultes et aux enfants de plus de 12 ans.

Pour les enfants entre 6 et 12 ans, il est possible de réaliser la synergie suivante :

Sur de la mie de pain, un comprimé neutre, ou dans une cuillère de miel, déposez 2 gouttes du mélange suivant : 40 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, 20 gouttes d’huile essentielle de cardamome, 20 gouttes d’huile essentielle de petit grain bigarade. La prise peut être effectuée jusqu’à 6 fois dans la journée (de façon ponctuelle).

Maux de tête

Marre de ce mal de tête qui vous pourrit le week-end. Si vous avez plus de 12 ans, massez-vous les tempes avec un mélange de 2 gouttes d’essence de menthe poivrée dans 8 gouttes d’huile végétale. Massez délicatement les tempes et le front en faisant très attention aux yeux. Réalisez ce geste autant de fois que nécessaire sur une courte période.

Pour les jeunes de moins de 12 ans, mais de plus de 6 ans, la synergie suivante est efficace contre les maux de tête qui les empêchent de profiter de leur temps de repos : dans un flacon adapté, mélangez 20 gouttes d’huile essentielle de muscade et autant de menthe poivrée. Ajouter à cela 10 gouttes d’huile essentielle de basilic et autant d’essence de lavande vraie. Diluer le tout dans 40 gouttes de macérat huileux de millepertuis (ou d’une autre huile végétale). Masser localement à l’aide de 4 gouttes de ce mélange, jusqu’à 3 fois par jour, 3 jours maximum. Au-delà, stopper l’application et consulter le médecin.

les précautions pour utiliser l’huile essentielle de menthe poivrée

Vous êtes fin prêt pour l’utilisation de l’huile essentielle de menthe poivrée en toute sécurité. Si son odeur agréable lutte contre la baisse de vigilance, n’oubliez pas que cette essence n’a pas qu’une odeur puissante, et qu’il convient de la consommer avec parcimonie, surtout sur les plus jeunes, et jamais en dessous de 6 ans. Pour encore plus d’informations et de recettes sur la menthe poivrée, n’hésitez pas à parcourir notre site et consulter notre fiche sur l’huile essentielle de menthe poivrée.