LES HUILES ESSENTIELLES CONTRE L’ASTHME

6 Janvier, 2021

huiles essentielles contre l’asthme

L’asthme est une affection respiratoire de plus en plus fréquente, et qui peut entraîner des crises graves. Une crise d’asthme est une inflammation des bronches qui rend la respiration difficile, voire qui peut la bloquer totalement. S’il est indispensable de posséder son inhalateur à respirer en cas de crise, les huiles essentielles peuvent alléger ou espacer les crises d’asthme. Il faut toutefois éviter de respirer des huiles essentielles pendant une crise d’asthme ; elles sont plutôt à utiliser en prévention, ou par une autre voie.

LES HUILES ESSENTIELLES LES PLUS EFFICACES

L’asthme peut être d’origine allergique ou due à un stress. Qu’elle qu’en soit l’origine, voici comment l’apaiser avec les huiles essentielles.

L’HUILE ESSENTIELLE D’ESTRAGON POUR SOULAGER L’ASTHME ALLERGIQUE

L’huile essentielle d’estragon est une bonne antispasmodique et aide à se détendre. Elle est remarquable contre les allergies, en particulier les allergies respiratoires. C’est aussi une bonne anti-inflammatoire qui permet de réduire les inflammations des bronches qui provoquent les crises d’asthme. Elle peut être consommée sous forme orale, cutanée ou rectale.

● Comment l’utiliser ?

En prévention, pendant les périodes sujettes aux crises d’asthme (présence d’allergènes, changement de saison, milieu pollué…) on peut avaler des oléo-capsules d’estragon à 50 mg deux fois par jour, pendant une semaine.

On peut aussi prendre l’habitude d’ajouter de l’huile essentielle d’estragon à sa vinaigrette, pour en consommer régulièrement ; c’est un délicieux condiment. A cette dose de consommation, il n’existe aucune contre-indication.

Vous pouvez également utiliser l’huile essentielle d’estragon par voie cutanée : deux gouttes au niveau des bronches, et masser. Diluer éventuellement avec une cuillère à café d’huile végétale de calophylle. A appliquer en cas d’inconfort respiratoire, jusqu’à cinq fois par jour.

Vous pouvez aussi demander à votre pharmacien de vous préparer des suppositoires à l’estragon avec 50 mg d’huile essentielle d’estragon et 20 mg d’huile végétale de millepertuis, apaisante. En prévention, un suppositoire le soir pendant une semaine.

L’huile essentielle d’estragon ne doit pas être utilisée chez les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de six ans. Elle est déconseillée pour les personnes ayant des troubles de la coagulation sanguine.

huile de camomille romaine

L’HUILE DE CAMOMILLE ROMAINE

Les crises d’asthme peuvent être provoquées par un stress, une émotion forte, une relation toxique avec quelqu’un ; l’huile essentielle de camomille romaine peut aider à éviter les crises d’asthme nerveux.

La camomille romaine, ou camomille noble, est très connue pour dénouer les tensions : c’est la meilleure huile essentielle pour apaiser le système nerveux. C’est également une excellente antispasmodique, pour alléger les spasmes nerveux, et un bon anti allergique. Elle est donc utile en cas d’asthme « multi facteurs », allergique et nerveux.

● Comment utiliser l’huile essentielle de camomille romaine ?

On ne l’utilise pas par diffusion car elle coûte cher et peut occasionner des maux de tête. Les voies orale et cutanée sont les plus appropriées. En cas de situation stressante, on applique une goutte d’huile essentielle de camomille romaine en massage sur le plexus solaire, et on laisse diffuser une goutte sous la langue. A renouveler plusieurs fois par jour si nécessaire.

Cette huile essentielle est très douce, et peut être utilisée chez la femme enceinte et allaitante et les enfants. Pour les enfants de moins de trois ans, ou la femme enceinte de moins de trois mois, on utilise toutefois de préférence de l’hydrolat de camomille romaine, à appliquer en compresses au niveau des bronches.

COMBINER LES HUILES ESSENTIELLES CONTRE L’ASTHME

Les synergies d’huiles essentielles suivantes peuvent être appliquées sous forme cutanée pour apaiser les difficultés respiratoires et réduire les crises d’asthme.

L’HUILE DE MASSAGE POUR APAISER L’ASTHME ALLERGIQUE

Dans un flacon de 10 mL, mélanger 6 mL d’huile végétale de calophylle, 1 mL d’huile essentielle d’estragon, 1 mL d’huile essentielle de camomille romaine, 1 mL d’huile essentielle de khella (dilate les bronches) et 1 mL de tanaisie annuelle (anti-inflammatoire et antihistaminique). Appliquez 5 gouttes de cette synergie sur les bronches en cas de difficultés respiratoires, plusieurs fois par jour jusqu’à amélioration.

Ne pas utiliser chez les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de six ans. Déconseillée pour les personnes ayant des troubles de la coagulation sanguine, les sujets épileptiques ou âgés. Déconseillée en cas de mastose ou de cancers hormono-dépendants. L’HE de Khella est photosensibilisante : ne pas s’exposer au soleil 12 heures après son application.

L’HUILE DE MASSAGE POUR APAISER L’ASTHME NERVEUX

Dans 30 mL d’huile végétale de calophylle, diluer 1 mL d’huile essentielle de camomille romaine, 1 mL d’huile essentielle de lavande officinale, 1 mL d’huile essentielle de myrte rouge (antispasmodique) et 1 mL d’huile essentielle de mandarine (relaxante). Appliquez deux gouttes sur le thorax et deux gouttes dans le dos en cas de tensions nerveuses en prévention, jusqu’à cinq fois par jour si nécessaire.

Ne pas utiliser chez les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de six ans. L’huile essentielle de mandarine est photosensibilisante : ne pas s’exposer au soleil après utilisation.

Conclusion

Comme de nombreuses affections chroniques, impossible de soigner définitivement l’asthme avec les huiles essentielles ou les médicaments traditionnels. L’inhalateur est donc indispensable à toute personne asthmatique et doit être gardé sur soi en permanence en cas de crise d’asthme. Il permet de mieux respirer mais ne traite toutefois pas les causes liées à l’asthme. Pour cela, évitez de vous retrouver dans des situations propices aux crises d’asthme (allergènes, tabac, air pollué, situations de stress…) et pratiquez une activité physique douce régulière. Aidez-vous des huiles essentielles en prévention pour soulager les difficultés respiratoires, les tensions nerveuses, afin d’espacer les crises d’asthme.