l’huile essentielle de thym à thymol

L’huile essentielle de thym à thymol

Le thym vulgaire est une plante très utilisée depuis l’antiquité à des fins aromatiques et médicinales. Présente sur l’ensemble du bassin méditerranéen, il en existe de nombreux cultivars. Parmi les plus connus sont les thyms à thymol, à linalol et à thujanol, tous proposant une huile essentielle de qualité. Cette fiche est dédiée à l’huile essentielle de thym à thymol, la plus puissante des trois huiles citées précédemment et qui affectionne les terrains élevés et ensoleillés. Antiseptique et anti-infectieuse notable, elle combat très efficacement les infections sur les voies respiratoires, notamment les voies basses lors de bronchite, mais aussi les hautes en cas de rhinite ou sinusite. Elle vient également à bout des parasites et champignons. L’essence de thym à thymol séduit également pour ses capacités à stimuler l’organisme et notamment son système immunitaire et digestif.

Nom latin : Thymus vulgaris CT thymol   Famille botanique : Lamiacées

Partie distillée : Sommités fleuries    Origines de la plante : Bassin méditerranéen

Huile essentielle de thym à thymol : propriétés et utilisations

Bien-être

Pour redonner de l’énergie

La baisse des températures, le changement de saison à la fin de l’été s’accompagne parfois d’une baisse d’énergie. Pour échapper à la morosité ambiante et retrouver du tonus, l’huile essentielle de thym à thymol peut être une sérieuse alliée.

Utilisations :

  • fatigue
  • coup de “moins bien”
  • asthénie

Propriétés : tonique, stimulante

Synergie : pour un coup de boost encore plus puissant, associer l’huile essentielle de thym à thymol avec l’huile essentielle de romarin à cinéole.

Santé

Pour renforcer le système immunitaire

Très puissante, l’huile essentielle de thym à thymol est idéale pour lutter contre les infections de la sphère ORL. Anti-infectieuse en général, elle est également conseillée pour les infections intestinales et urinaires. Elle est parfaite en prévention pour stimuler le système immunitaire. Enfin, antifongique, cette essence combat efficacement les mycoses.

Utilisations :

  • infections ORL (bronchite, rhinite, grippe, sinusite…)
  • infections intestinales (vers intestinaux, diarrhées…)
  • infection urinaire
  • stimulation du système immunitaire
  • mycoses

Propriétés : antibactérienne, antivirale, antiparasitaire, antifongique, immunostimulante, tonique, stimulante, digestive, expectorante.

Synergie :

Pour un meilleur effet, l’utilisation au sein de synergies plus ou moins complexes peut s’avérer intéressante :

  • pour des infections ORL : à mélanger avec les huiles essentielles de lavande, d’eucalyptus, de cyprès de provence, de pin, de romarin, de cajeput, de ravintsara, de saro, de niaouli, d’arbre à thé…
  • troubles intestinaux : en synergie avec des essences telles que l’eucalyptus mentholé, le clou de girofle, le bois de rose, le citron, la cannelle de Chine ou de Ceylan, l’origan compact, l’estragon…
  • mycose : en association avec des huiles essentielles de géranium, de palmarosa ou d’arbre à thé.
plante de thym à thymol

Quelques recettes à base d’huile essentielle de thym à thymol

En cas de bronchite

La bronchite est l’une des affections respiratoires les plus désagréables, entraînant une toux d’expectoration parfois très douloureuse. Pour que l’épisode ne joue pas les prolongations :

dans 20 gouttes d’une huile végétale au choix, diluer 1 goutte d’huile essentielle de thym à thymol. Déposer une petite quantité de ce mélange sous la plante des pieds au maximum 3 fois par jour jusqu’à 5 jours afin de retrouver la pleine santé.

La voie orale est possible pour combattre la bronchite, mais doit être effectuée sous contrôle médical.

En cas de faible immunité

Encore mieux que de soigner un mal établi, prévenir l’infection est particulièrement intéressant pendant l’hiver pour éviter l’alitement, surtout lorsqu’on ne peut se le permettre pour des raisons professionnelles ou personnelles. Lors d’une période intense, l’huile essentielle de thym à thymol est redoutable pour booster l’immunité si l’on applique 1 goutte d’essence de thym à thymol dans 20 gouttes d’huile végétale. Cette préparation peut être appliquée en léger massage sur la plante des pieds, le long de la colonne vertébrale, ainsi que dans le creux des reins. Ces gestes peuvent être effectués au maximum 3 fois par jour, pendant 5 jours.

En cas de candidose

Pour venir à bout d’une mycose résultant d’une infection cutanée par des microorganismes de type candida, utiliser la dilution suivante : 1 goutte d’essence de thym à thymol dans 20 gouttes d’une huile végétale. Masser délicatement la zone touchée jusqu’à 3 fois par jour pendant deux semaines maximum. Éviter soigneusement les muqueuses, dont celles de la zone ano-génitale.

La voie orale est également possible, mais toujours sous la supervision d’un thérapeute.

En cas de fatigue

Afin de reprendre le dessus après un coup de “moins bien” physique et nerveux qui tarde à se dissiper, masser le creux des reins avec une dilution d’1 goutte d’huile essentielle de thym à thymol dans 20 d’huile végétale. Masser légèrement maximum 3 fois par jour sur une durée ne dépassant pas 5 jours.

Indications et précautions à prendre

Utilisateurs autorisés

Adultes et adolescents (+ 12 ans)

Bébés

Enfants

Femmes allaitantes

Femmes enceintes

Utilisations possibles

Bains

Cheveux

Cosmétiques

En diffusion

En inhalation

Peau

Voie orale

Risques

Allergies

Asthme et irritante voie respiratoire

Dermocaustique

Hépatotoxique

Irritante

Neurotoxique

Troubles cardiaque

Hypotension

Cortison-like

cortison-like

Autres indications importantes

Précautions

  • Pour la diffusion atmosphérique, l’huile essentielle de thym à thymol doit être diluée au minimum à 5 % dans d’autres essences.
  • L’application cutanée nécessite une dilution préalable de maximum 20% pour éviter tout risque d’irritation, car c’est une huile essentielle très irritante et dermocaustique.
  • L’huile essentielle de thym à thymol est l’une des nombreuses essences de thym chémotypées. Il est important de ne pas la confondre avec celles de thym à thujanol ou de thym à linalol ou à thymol par exemple, qui ont un autre chémotype et dont les recommandations peuvent varier.
  • Cette huile essentielle contient plusieurs allergènes (limonène, linalol, géraniol). Il est recommandé de faire un test dans le creux du coude avant utilisation régulière.

Contre-indications

  • L’huile essentielle de thym à thymol, à cause de sa puissance, s’utilise avec beaucoup de précautions. L’ingestion se fera dans le cadre d’une consultation médicale et en raison de son potentiel irritant pour les voies respiratoires, cette essence ne s’inhale pas.
  • Cette essence n’est pas adaptée aux enfants de moins de 12 ans, même diluée.
  • Les personnes asthmatiques, souffrant de troubles cardiaques ou hépatiques solliciteront un avis médical avant d’utiliser cette essence.
  • L’usage prolongé ou à forte dose est déconseillé en raison de son hépatotoxicité et sa neurotoxicité.

Molécules principales

  • thymol (35 – 60%)
  • para-cymène (8 – 28%)
  • gamma-terpinène (5 – 15%)
  • Carvacrol (1 – 13 %)
  • linalol (≤6%)
  • myrcène (≤3%)