l’huile essentielle de romarin à verbénone

L’huile essentielle de romarin à verbénone

Le romarin à verbénone est une plante caractéristique du maquis corse. Cette plante s’y épanouit parfaitement sur ses sols secs et rocailleux, et produit des plantes très ramifiées, pouvant monter jusqu’à 2m de haut. Très prisé en cuisine, le romarin à verbénone est également une référence en aromathérapie. Comme son nom l’indique, cette huile essentielle se distingue des autres essences de romarin par sa forte présence en verbénone reconnue pour ses propriétés spasmolytiques et mucolytiques. Ce qui en fait une essence de choix pour lutter contre les troubles de la digestion et les infections ORL. Parallèlement, l’huile essentielle de romarin à verbénone est réputée pour ses fonctions dépuratives pour le foie et de soutien à la vésicule biliaire, notamment grâce à sa capacité à éliminer certaines graisses “fatigantes” à traiter. Enfin, très riche en alpha-pinène, elle permet d’aider à la cicatrisation et redonnera de l’éclat aux peaux à problèmes.

Nom latin : Rosmarinus officinalis CT verbénone   Famille botanique : Lamiacées

Partie distillée : Sommités fleuries     Origines de la plante : Corse, Afrique du Sud

Huile essentielle de romarin à verbénone : bienfaits et propriétés

Beauté

Pour une belle peau

La présence d’alpha-pinène en quantité importante dans l’huile essentielle de romarin à verbénone en fait une essence de choix pour aider les tissus à cicatriser. Aussi, cette essence est reconnue pour son efficacité à combattre de nombreuses imperfections cutanées et à lutter contre les signes de l’âge.

Utilisations :

  • cicatrisation
  • peaux à problème : grasse, acnéique, sèche, boutons
  • peaux matures : rides, relâchement
  • vergetures
  • couperose
  • cheveux gras

Propriétés : cicatrisante, tonifiante, lipolytique

Synergie : avec les huiles essentielles d’arbre à thé, lavande aspic, bois de rose, cajeput, ciste ladanifère, cyprès toujours vert, eucalyptus mentholé, géranium, immortelle, rose musquée.

Bien-être

La tonifiante

Moins riche en camphre que son homologue, le romarin camphré, l’huile essentielle de romarin à verbénone bénéficie tout de même de la capacité de ce dernier à tonifier.  Moins puissante que sa cousine, elle pourra tout de même se révéler bénéfique pour retrouver du « peps » et plus douce, elle pourra être utilisée par voie orale.

Utilisations :

  • Fatigue physique et nerveuse
  • déprime
  • stress
  • troubles de la mémoire

Propriétés : tonifiante, apaisante, stimulant nerveux

Synergie : pour obtenir encore plus d’effet, l’huile essentielle de romarin à verbénone peut être associée aux huiles essentielles suivantes : menthe poivrée, épinette noire, ravintsara.

Santé

L’assainissante

La présence de cinéole, expectorant et mucolytique, ainsi que d’alpha-pinène, anti-infectieux, confère à l’huile essentielle de romarin à verbénone des propriétés intéressantes pour lutter contre les infections de l’hiver. Cette essence est reconnue pour avoir des propriétés de détoxification du foie et pour lutter contre les troubles biliaires.

Utilisations :

  • troubles hépatiques : jaunisse, hépatite…
  • détoxification, excès alimentaires, excès de cholestérol
  • troubles biliaires : insuffisance
  • infections ORL : bronchite, rhinite, sinusite…
  • hypotension
  • Purification et assainissement atmosphérique

Propriétés : lipolytique, mucolytique, expectorante, antibactérienne, antifongique, détoxifiante, régulatrice des fonctions hépatobiliaires, équilibrante endocrinienne, antispasmodique, antivirale, tonique cardiaque

 

Synergie :

Pour combattre les infections avec plus d’efficacité, ne pas hésiter à utiliser l’essence de romarin à verbénone en association avec une ou plusieurs des huiles suivantes :

  • foie et vésicule biliaire : basilic exotique, cardamome, citron, estragon, genévrier, lédon du Groenland, menthe poivrée…
  • infection ORL : inule odorante, eucalyptus radié, origan, palmarosa
  • purification : arbre à thé, thym à thujanol et niaouli
plante de romarin à verbénone

Quelques recettes à base d’huile essentielle de romarin à verbénone

En cas d’acné, varices, couperose

La peau exprime souvent les aléas hormonaux ainsi que les troubles circulatoires que le corps humain peut subir. Pour retrouver une peau du visage nette, ainsi qu’éliminer des varices disgracieuses, diluer 30 gouttes dans 100 mL d’huile végétale, afin de l’appliquer sur la zone à traiter. Effectuer ce geste sur des périodes longues de 3 semaines maximum. Observer une semaine de pause entre deux cures.

En cas de cure détox

Au changement de saison, ou, quand le besoin s’en fait ressentir, l’organisme a besoin de se purifier afin d’éliminer les toxines. Une cure détox s’impose. Pour cela, déposer 2 gouttes sur un comprimé neutre après les 3 repas quotidiens. À effectuer en cure de 3 semaines.

En cas de sinusite

Il arrive qu’un banal rhume dérive en sinusite. En effet, le nez et les sinus sont complètement congestionnés, et les difficultés à évacuer le mucus entraînent une infection de ces derniers. Cette maladie, souvent hivernale, peut être vraiment très désagréable, fatigante et donc handicapante au quotidien. Pour combattre le mal rapidement, déposer 1 goutte dans la zone des sinus jusqu’à amélioration. Si le mal persiste, consultez un spécialiste.

En cas de fatigue nerveuse, stress

Certaines périodes de la vie, particulièrement actives, peuvent engendrer une fatigue intense, qui ne facilite pas la gestion du stress quotidien. Pour reprendre le dessus, placer 1 goutte dans 4 gouttes d’huile végétale. Appliquer ce mélange à l’intérieur des poignets et sur le thorax en début et fin de journée. Effectuer une pause d’une semaine toutes les trois semaines.

Indications et précautions à prendre

Utilisateurs autorisés

Adultes

Bébés

Enfants de + de 6 ans

Femmes allaitantes

Femmes enceintes

Utilisations possibles

Bains

Cheveux

Cosmétiques

En diffusion

En inhalation

Peau

Voie orale

Risques

Allergies

Irritante voies respiratoires et asthme

Irritante

Neurotoxique

Autres indications importantes

Précautions

  • L’huile essentielle de romarin à verbénone ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans, sauf par voie cutanée de façon très diluée, mais toujours sous contrôle médical.
  • L’inhalation et la diffusion ne sont pas recommandées pour les personnes sensibles, car cette essence est irritante pour les voies respiratoires.
  • L’essence de romarin à verbénone peut irriter la peau, il est donc important de la diluer à au moins 20% dans une huile végétale.

Contre-indications

  • En raison de la présence de certaines molécules, l’huile essentielle de romarin à verbénone peut être utilisée par une personne asthmatique ou âgée uniquement sous contrôle médical.
  • L’huile essentielle de romarin à verbénone ne doit pas être utilisée par des personnes atteintes de cancer hormono-dépendant.
  • Respecter les durées et doses d’utilisation afin d’éviter tout surdosage. En effet, à forte dose (surdosage unique ou utilisation trop prolongée), l’huile essentielle de romarin à verbénone devient toxique pour le foie.
  • L’essence de romarin à verbénone est composée notamment de limonène, de linalol et de géraniol. Ces molécules sont classées comme allergène et entraînent donc un risque d’allergie. Il est recommandé d’effectuer un test au creux du coude avant toute première utilisation.

Molécules principales

  • alpha-pinène (15-45%)
  • verbénone (3-15%)
  • acétate de bornyle (1-15%)
  • bornéol (<5%)
  • 1,8 cinéole (4-20%)
  • linalol (1-3%)