L’huile essentielle d’eucalyptus globulus

L’huile essentielle d’eucalyptus globulus

L’eucalyptus est un arbre géant originaire d’Australie et de Tasmanie, qui a ensuite été introduit dans la plupart des pays au climat tempéré chaud (Bassin méditerranéen notamment) car il est sensible aux hivers rigoureux. On en retrouve des plantations dans les régions marécageuses car il permettait de les assécher et de les assainir, entraînant ainsi l’éradication de la malaria et du paludisme, d’où son surnom populaire d’ « arbre à fièvre ». Cependant, sa croissance rapide épuisait les sols où il était planté, rendant de nouvelles plantations difficiles, laissant des espaces dénudés appelés « désert vert ».

Son nom latin “globulus” fait référence à la forme particulière de l’opercule de son fruit. En effet, ses fleurs imitent la forme d’une petite boîte dans laquelle les étamines sont protégées, s’ouvrant par une sorte de couvercle (eu = bien et kaluptos = couvert) formé par la fusion des pétales et/ou des sépales.

Les feuilles en forme de faucille de l’eucalyptus globuleux, aussi appelé gommier bleu, sont utilisées pour leurs propriétés antiseptiques sur les sinus et les poumons, mais aussi en cas de plaies, d’état grippal, de refroidissement, voire même de diabète. Quant à son huile essentielle, elle possède des vertus expectorantes bienfaisantes liées à la forte présence du 1,8 cinéole (ou eucalyptol). En effet, l’huile essentielle est très efficace pour lutter contre les infections respiratoires basses grâce à ses propriétés antibactériennes, tout en favorisant la libération des voies respiratoires.

Nom latin : Eucalyptus globulus   Famille botanique : Myrtacées

Partie distillée : Feuilles     Origines de la plante : Australie, bassin méditerranéen, Chine, Uruguay

Huile essentielle d’eucalyptus globulus : bienfaits et utilisations

Beauté

Pour la peau

Une trop forte sécrétion de sébum ajoutée à des pores bouchés entraîne une inflammation conduisant à des boutons d’acné disgracieux. Les propriétés antiseptiques de l’huile essentielle grâce à l’eucalyptol qu’elle contient, permettent d’assainir la peau et de réduire la taille des glandes sébacées, limitant ainsi l’hyperproduction de sébum et les risques de prolifération bactérienne. L’huile essentielle d’eucalyptus globuleux peut donc être un ingrédient de choix dans les soins contre l’acné des peaux grasses ou mixtes, mais attention à bien la diluer dans une huile végétale ou dans votre soin quotidien avant utilisation, car une goutte suffit ! En cas d’irritation, espacez l’utilisation (un jour sur deux, puis un jour sur trois jusqu’à obtenir le résultat souhaité).

L’huile essentielle d’eucalyptus globuleux a montré son efficacité :

  • Acné des peaux mixtes à grasses

Propriétés : antiseptique, antimicrobienne, astringente

Synergies :

  • Bois de Hô, palmarosa, géranium rosat, lavande vraie

Bien-être

Contre la fatigue, le manque de concentration et d’énergie

En inhalation, elle permet de diminuer la sensation de fatigue, de se sentir plus dynamique et de garder sa concentration.

L’huile essentielle d’eucalyptus globuleux a montré son efficacité :

  • Fatigue, difficultés de concentration, manque d’énergie

Propriétés : positivante, rafraîchissante

Synergies :

  • Menthe poivrée

Santé

Contre la toux, la bronchite et la sinusite

On a l’habitude d’accueillir l’hiver avec son lot de maux bien connus tels que la toux, la sinusite, la bronchite… Mais grâce à sa forte concentration en 1,8-cinéole, qui lui confère des propriétés mucolytiques et décongestionnantes de l’arbre bronchique, et en pinènes anti-inflammatoires, l’huile essentielle d’eucalyptus globuleux possède un large spectre d’action sur les pathologies de l’hiver. De plus, le 1,8-cinéole stimule les récepteurs au froid, oxygène le sang et les pinènes possèdent une action antalgique. En massage, l’huile essentielle diluée prévient les douleurs et les courbatures chez le sportif.

L’huile essentielle d’eucalyptus globuleux a montré son efficacité :

  • Affections des voies respiratoires basses : bronchite, toux grasse
  • Infections virales : grippe, rhume, nez bouché, sinusite
  • Mycoses cutanées, dermite candidosique ou bactérienne, candidose buccale
  • Douleurs musculaires

Propriétés : décongestionnante respiratoire et expectorante, antibactérienne, antivirale, antifongique, antiseptique, anti-inflammatoire et antalgique, assainissante, fébrifuge, immunostimulante, oxygénateur du sang

Synergies :

  • Pour la bronchite : eucalyptus mentholé, inule, ravintsara, niaouli, tea tree
  • Pour la toux grasse : inule, myrte rouge, eucalyptus mentholé, épinette noire, thym à feuilles de sarriette, citron
  • Prévention des épidémies hivernales : niaouli, citron
  • Dermite candidosique : menthe poivrée, cannelle de Ceylan, tea tree, citronnelle de Java
  • Contre les douleurs musculaires : gaulthérie couchée, romarin à camphre, eucalyptus citronné

Animaux et maison

Pour les animaux et la maison

En plus de ses nombreuses vertus sur la santé et contre les maux hivernaux, l’huile essentielle d’eucalyptus globuleux prend aussi soin de nos amies les bêtes par ses propriétés insecticides, car elle fait fuir poux et puces (elle est utilisée dans les colliers insecticides par exemple). Les HE de la famille des myrtacées sont par nature insecticides contre le coléoptère rouge de la farine (Tribolium castaneum) et le Tribolium confusum.

L’huile essentielle d’eucalyptus globuleux a montré son efficacité :

  • Répulsif contre les poux et les puces

Propriétés : insecticide

Synergies :

  • Lavande vraie, menthe poivrée
arbre d’eucalyptus globulus

Quelques recettes d’eucalyptus globulus

En cas de bronchite

Dans un flacon compte-goutte, mélangez 35 gouttes d’huile essentielle de tea tree avec 35 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus globulus dans 2 ml d’huile végétale de Nigelle (contenant du Nigellone, une substance broncho-dilatatrice). Massez 15 gouttes du mélange sur le haut du dos, 3 fois par jour pendant 3 jours.

En cas de sinusite

Mélangez 1 goutte d’huile essentielle d’eucalyptus globulus avec 4 gouttes d’huile végétale de votre choix et massez le bord des narines matin et soir pendant une semaine pour stimuler l’évacuation du mucus.

En cas de toux grasse

Dans un flacon compte-goutte, mélangez 35 gouttes d’huile essentielle de myrte rouge, 35 gouttes d’huile essentielle d’inule odorante, et 35 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus globulus dans 2 ml d’huile végétale de Nigelle. Massez 15 gouttes du mélange sur la poitrine et 3 gouttes sur le haut du dos, 4 fois par jour pendant 3 jours.

En cas de douleurs musculaires

Mélangez 30 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus globulus avec 30 gouttes d’huile essentielle de gaulthérie couchée dans 20 ml d’huile végétale d’arnica. Massez 20 gouttes du mélange sur les muscles avant ou après une séance de sport.

Ce mélange est déconseillé aux personnes allergiques à l’aspirine ou aux dérivés salicylés, ainsi qu’aux personnes suivant un traitement anticoagulant.

Indications et précautions à prendre

Utilisateurs autorisés

Adultes

Bébés

Enfants + de 6 ans

Femmes allaitantes

Femmes enceintes

Utilisations possibles

Bains

Cheveux

Cosmétiques

En diffusion

En inhalation

Peau

Voie orale

Risques

Asthme et irritante voies respiratoires

Epileptique

icone epileptique

Irritante

Autres indications importantes

Précautions

Cette huile essentielle puissante doit être utilisée en respectant les précautions suivantes :

  • Elle peut être irritante en diffusion, et doit donc être diluée avec d’autres huiles essentielles plus douces (type lavande vraie)
  • De même, elle est irritante pour la peau et doit être diluée dans une huile végétale pour une application cutanée
  • Du fait de la forte concentration de 1,8-cinéole (effet inducteur enzymatique), la prise orale est déconseillée en cas de traitement médicamenteux.

Contre-indications

Cette huile essentielle est notamment déconseillée :

  • Aux enfants de moins de 6 ans, quel que soit le mode d’utilisation, en raison de la présence de cétones
  • En voie orale chez l’enfant de moins de 12 ans
  • En voie orale chez des personnes souffrant d’inflammation gastro-intestinale ou biliaire
  • En diffusion et inhalation chez les sujets asthmatiques

Molécules principales

  • Oxydes terpéniques : 1,8-cinéole (70 à 75 %)
  • Monoterpènes : alpha-pinène (10 à 12 %), limonène, gamma-terpinène, paracymène
  • Sesquiterpènes : aromadendrène
  • Sesquiterpénols : globulol, lédol
  • Jensénone (cétone monoterpénique)