huile essentielle d’estragon

Huile essentielle d’estragon

L’estragon est une plante aromatique originaire d’Asie même si elle est aujourd’hui très populaire en Europe et notamment dans la cuisine française. Cependant, sa difficulté de reproduction a ouvert la porte à une cousine, l’estragon de Russie, mais de moindre qualité. En dehors de l’alimentation, ses propriétés médicinales sont également reconnues depuis des temps immémoriaux. En effet, elle était utilisée pour soigner les morsures de serpent et les grandes maladies infectieuses (peste, choléra…). Aujourd’hui, elle est appréciée pour sa puissante activité antispasmodique et son action antiallergique qui n’est pas très fréquente parmi les huiles essentielles.

Nom latin : Artemisia dracunculus L.  Famille botanique : Astéracées

Partie distillée : Parties aériennes fleuries     Origines de la plante : France, Europe, Asie…

Huile essentielle d’estragon : quand et comment l’utiliser ?

Bien-être

L’huile essentielle d’estragon efficace contre le stress et l’angoisse

L’huile essentielle d’estragon est efficace à plusieurs niveaux pour vivre mieux un quotidien parfois semé d’embûches. Antispasmodique, elle permet de gérer rapidement un hoquet désagréable ou le mal des transports. Tonique nerveux, l’estragon lutte avantageusement contre les maux d’origine psychique fréquents avec nos modes de vie à 100 à l’heure. Déjà utilisée dans l’antiquité pour combattre les troubles érectiles ou comme aphrodisiaque, des études montrent aujourd’hui qu’elle a effectivement du potentiel pour traiter les pannes masculines.

 
Utilisations :

  • Mal des transports
  • Hoquet
  • Fatigue physique et nerveuse
  • Angoisse, anxiété
  • nervosité, tics nerveux
  • stress
  • surmenage
  • impuissance masculine

 
Propriétés : Positivante, tonique mentale, antispasmodique

 

Synergie : Pour une efficacité accrue, associez l’huile essentielle d’estragon avec d’autres de la manière suivante :

  • Hoquet, spasmes digestifs : avec de l’huile essentielle de petit grain bigarade, de lavande vraie, de cardamome…
  • Spasmes musculaires : en association avec l’huile essentielle de gaulthérie couchée, de sapin baumier, de laurier noble…
  • Angoisse, crise de spasmophilie : huile essentielle de camomille noble.

Santé

L’estragon pour lutter contre les troubles de la digestion

Très riche en estragol (méthylchavicol) qui régule les mouvements musculaires et évite les spasmes, l’huile essentielle d’estragon est donc préconisée pour corriger de nombreux désagréments d’origine spasmodique. Ainsi, elle améliore grandement la qualité de vie de ceux qui souffrent de troubles de la digestion, de crampes et de douleurs menstruelles. En complément, cette même molécule agit comme un antihistaminique naturel.

 

Utilisations :

  • allergie respiratoire : rhume des foins, asthme allergique
  • allergie de peau : urticaire, démangeaisons, réaction à une piqûre
  • troubles spasmodiques : spasmophilie, problèmes digestifs, douleurs menstruelles, crampes, contracture, musculaires, toux…
  • troubles digestifs : aérophagie, digestion difficile, gastrites, colites, nausées, vomissements, flatulences
  • douleurs intenses ou névralgiques : lumbago, sciatique

 
Propriétés : antispasmodique, carminative, apéritive, digestive, antiallergique, antiparasitaire, antiseptique

 

Synergie : Afin d’augmenter l’efficacité de l’essence d’estragon, pensez à l’utiliser avec les huiles essentielles suivantes :

  • Douleurs névralgiques : essences de menthe des champs, gaulthérie, camomille noble, citronnelle…
  • Troubles de la digestion : à exploiter de concert avec l’huile essentielle de mandarine, d’orange amère, de citron, de menthe poivrée, de cardamome, de cumin, petitgrain bigaradier…
  • Allergies : avec de l’huile essentielle de camomille romaine et marjolaine à coquille.
  • Douleurs menstruelles : huiles essentielles de sauge sclarée, de bergamote, huile végétale de bourrache…

Cuisine

Une plante aromatique appréciée en gastronomie

L’estragon est une herbe aromatique très appréciée dans la gastronomie française, et aromatise avec bonheur la sauce béarnaise, la sauce tartare ou la sauce gribiche.

Plus simple à conserver que les herbes fraîches, l’huile essentielle d’estragon peut faire des merveilles en cuisine. Ainsi elle pourra parfumer idéalement une vinaigrette, une mayonnaise et même un gratin de légumes. Attention cependant au dosage de ce liquide extrêmement concentré en arôme. N’hésitez pas à faire des tests progressifs afin de ne pas rendre votre préparation immangeable. Aussi, préférez ajouter l’essence après cuisson, la chaleur risquant de détériorer les molécules.

l’estragon

Quelques recettes à base d’huile essentielle d’estragon

En cas d’allergies respiratoires

On ne pense pas toujours à utiliser des huiles essentielles en cas d’allergie respiratoire, car de nombreuses huiles essentielles ne conviennent pas aux personnes asthmatiques. Mais le cas de l’huile essentielle d’estragon est différent et elle vole au secours des sujets dont les voies respiratoires sont mises à mal par les allergies. Pour cela, placer une goutte pure d’huile essentielle d’estragon sur un comprimé neutre, une cuillère de miel ou un demi-sucre puis l’avaler pour faire passer la crise. À utiliser au maximum une prise par jour sans dépasser 5 jours d’utilisation.

Pour les enfants entre 3 et 6 ans, diluer à 20% dans une huile végétale et masser le plexus solaire en cas de crise.

En cas d’aérophagie, ballonnements

Une fermentation intestinale excessive peut entraîner des sensations désagréables de ballonnement, de gonflement, ou encore produire de nombreuses flatulences. Pour éviter cela, placez deux gouttes d’essence d’estragon sur un comprimé neutre, une cuillère de miel ou un demi-sucre et avalez le tout en cas d’inconfort. N’excédez pas une prise par jour sur une période de 5 jours maximum.

Pour un traitement plus doux, également adapté aux plus jeunes (entre 3 et 6 ans), privilégiez la voie cutanée en massant le ventre avec une préparation d’essence d’estragon diluée à 20% dans une huile végétale. Renouvelez le geste après les repas pendant maximum 7 jours.

En cas de règles douloureuses

Nombreuses sont les femmes qui souffrent de contractions utérines que peut engendrer le cycle menstruel. Pour éviter de rester sur le carreau plusieurs jours par mois, pensez à l’huile essentielle d’estragon.

En cas de douleur, une fois par jour, placez une goutte de cette essence sous la langue afin de réduire les spasmes douloureux. Limitez l’utilisation à 5 jours consécutifs.

Pour une utilisation plus fréquente, favorisez l’application cutanée. Diluez 1 goutte dans 4 gouttes d’huile végétale avant de masser le bas ventre. Renouvelable toutes les heures jusqu’à amélioration.

En cas de spasmophilie, angoisse (crise)

Pour reprendre le dessus lors d’une soudaine crise d’angoisse ou de spasmophilie, appliquez en massage sur la poitrine quelques gouttes d’une préparation diluée à 20 % dans une huile végétale.

Indications et précautions à prendre

Utilisateurs autorisés

Adultes et adolescents

Bébés

Enfants de + de 6 ans

Femmes allaitantes

Femmes enceintes

Utilisations possibles

Bains

Cheveux

Cosmétiques

En diffusion

En inhalation

Peau

Voie orale

Risques

Allergies

Dermocaustique

Irritante

Oestrogen-like

Photosensibilisante

Trouble de la coagulation

Trouble coagulation

Cortison-like

cortison-like

Néphrotoxique

Néphrotoxique

Autres indications importantes

Précautions

  • L’estragon étant une plante difficile à reproduire et dont on ne peut planter des graines, attention à ne pas la confondre avec sa cousine : l’estragon de Russie (Artemisia redowski)
  • L’essence d’estragon est irritante pour la peau et dermocaustique à l’état pur, une dilution à 20% dans une huile végétale est requise afin de prévenir le risque d’agression de l’épiderme.
  • Certaines voies respiratoires sensibles ne supporteront pas bien l’inhalation.

Contre-indications

  • L’huile essentielle d’estragon s’adapte aux personnes de plus de 6 ans à l’exception des femmes enceintes et allaitantes, sauf en cas de diffusion atmosphérique.
  • La voie cutanée s’accommode également aux enfants entre 3 et 6 ans, à condition d’avoir dilué l’essence préalablement à 20% dans de l’huile végétale.
  • Cette huile est photosensibilisante.
  • L’huile essentielle d’estragon est interdite aux personnes souffrant ou ayant souffert d’un cancer hormono-dépendant.
  • Si la voie orale est possible avec cette huile, elle est à limiter dans la durée.
  • En cas de troubles de la coagulation, ou de traitement anticoagulant, cette essence est fortement déconseillée, notamment par voie orale, en raison de la présence d’estragol en forte quantité.
  • Les personnes allergiques aux astéracées prendront garde avant de consommer de l’huile essentielle d’estragon.
  • Aussi l’estragon contient trois molécules classées parmi les allergènes : le limonène, l’eugénol et le linalol. Il est toujours conseillé de faire un test dans le creux du coude 48h avant de faire une cure.

Molécules principales

L’huile essentielle d’estragon est composée principalement de méthylchavicol, composé également appelé estragol, nom directement dérivé de la plante. Des monoterpènes complètent le tableau :

  • méthylchavicol (estragol) : 65 – 85 %
  • cis-β-ocimène : 4 – 15 %
  • trans-β-ocimène : 4 – 13 %
  • limonène : 2 – 8 %
  • α-pinène : 0,5 – 2 %