LES HUILES ESSENTIELLES ET LE CHEMOTYPE

5 Mars, 2021

huiles essentielles chémotypées

Avez-vous déjà vu le label HECT ou HEBBD sur vos flacons d’huiles essentielles ?  Cela signifie que vous avez entre les mains un produit naturel chémotypé. Qu’est-ce que le chémotype d’une huile essentielle et pourquoi est-ce si important en aromathérapie ? Nous vous expliquons tout.

LE CHEMOTYPE : LA CARTE D’IDENTITE CHIMIQUE DE L’HUILE ESSENTIELLE

Chaque variété de plante se caractérise par un profil biochimique particulier qui lui donne des qualités et des propriétés bien spécifiques. Mais il existe également une grande variabilité au sein d’une même variété botanique. Tout au long de son cycle de vie, une plante est en effet influencée par la terre dans laquelle elle pousse, par le climat dans lequel elle baigne, par l’ensoleillement dont elle bénéficie et par les autres végétaux qui l’entourent. Cet environnement a un impact sur ses composants chimiques, et donc sur ses propriétés pharmacologiques. Ce profil biochimique, qui est issu de la combinaison du très vaste éventail de molécules présentes dans la plante et qui lui donne ses principales caractéristiques, est appelé chémotype, ou encore chimiotype. Le concept de chémotype a été mis au point par Pierre Franchomme, chercheur spécialisé dans les huiles essentielles médicinales dès 1975. Il a depuis unanimement été adopté.

COMMENT UTILISER UNE HUILE ESSENTIELLE DITE CHEMOTYPEE ?

Pour bien utiliser une huile essentielle, il ne faut donc pas seulement s’intéresser à la variété botanique dont elle est issue et à la partie de plante utilisée pour son extraction. Connaître le chémotype est en effet primordial pour choisir une huile essentielle adaptée à ses besoins et déterminer le bon dosage. Deux huiles essentielles issues de la même espèce de plante mais qui diffèrent par le chémotype ne présenteront pas les mêmes bienfaits mais auront aussi une toxicité différente !

LA SIGNIFICATION DU LABEL HECT ET HEBBD

Les huiles essentielles chémotypées sont reconnaissables à la présence du label HECT (Huile Essentielle Chémotypée) ou du label HEBBD (Huile Essentielle Botaniquement et Biochimiquement Définie). Lorsque vous choisissez vos huiles essentielles, il est donc important de vérifier que l’emballage contient toutes les informations permettant l’identification précise du produit : nom international de la plante en latin (genre suivi de l’espèce) ainsi que chémotype. Vous pouvez aussi parfois y trouver l’origine des plantes ainsi que les parties utilisées (racines, feuilles, fleurs, etc.) pour fabriquer l’huile essentielle. L’exhaustivité des informations apportées vous garantit une huile essentielle de qualité !

COMMENT EST DEFINI LE CHEMOTYPE D’UNE HUILE ESSENTIELLE ?

Le profil chimiotypique d’une huile essentielle est établi en laboratoire par chromatographie en phase gazeuse ou spectrométrie de masse. Ces deux méthodes permettent de séparer et de quantifier les différentes substances chimiques présentes dans l’huile. Les fabricants ou importateurs d’huiles essentielles doivent également se conformer à la réglementation européenne REACH s’ils commercialisent plus d’une tonne par an dans les pays d’Europe. Ils doivent en particulier établir un dossier présentant les études menées pour déterminer les propriétés physico-chimiques et l’impact sur la santé et l’environnement de chaque huile essentielle. Certaines marques d’huiles essentielles proposent enfin des produits labellisés agriculture biologique.

DIVERSES PROPRIETES D’HUILES ESSENTIELLES BENEFIQUES POUR NOUS

chémotypes d’huiles essentielles de thym

QUELQUES CHEMOTYPES D’HUILES ESSENTIELLES DE THYM

Le Thym vulgaire, ou Thymus Vulgaris, est une plante commune du pourtour méditerranéen qui ne présente pas moins de 7 principaux chémotypes ! Chacun d’entre eux donne naissance à une huile essentielle qui possède un parfum et des arômes distincts mais aussi des propriétés qui lui sont propres. L’huile essentielle de Thym à thujanol (Thymus vulgaris CT thujanol) est par exemple un excellent anti-infectieux et un stimulant du foie qui présente peu de risques de surdosage ou de mauvaise utilisation. Elle ne doit néanmoins pas être utilisée chez la femme enceinte de moins de 3 mois et le bébé de moins de 3 mois ni ingérée par un enfant de moins de 3 ans. En revanche, l’huile essentielle de Thym à thymol (Thymus vulgaris CT thymol), très appréciée pour ses propriétés antibactériennes, est dermocaustique et peut être toxique pour le foie si vous en consommez trop et de manière prolongée. Elle est interdite à la femme enceinte ou allaitante et à l’enfant. Elle est de plus déconseillée aux personnes asthmatiques.

QUELQUES CHEMOTYPES D’HUILES ESSENTIELLES DE ROMARIN

Autre exemple, le Romarin officinal, ou Rosmarinus officinalis. L’huile essentielle de Romarin Cinéole (Rosmarinus officinalis CT cinéole) a des propriétés expectorantes et fluidifiantes idéales en cas d’infection respiratoire. L’huile essentielle de Romarin Verbénone (Rosmarinus officinalis CT verbénone ou ABV) est quant à elle efficace pour soigner le foie et la vésicule biliaire. Ces deux huiles essentielles peuvent être utilisées par l’enfant de plus de 6 ans et par la femme hors grossesse et allaitement. Les personnes asthmatiques ou épileptiques doivent demander un avis médical avant d’en utiliser.  Enfin, pour soigner vos crampes ou détendre vos muscles après un effort intense, l’huile essentielle de Romarin à Camphre (Rosmarinus officinalis CT camphre ou bornéone) est idéale ! Cette huile essentielle n’est pas à utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, l’enfant de moins de 7 ans ou en cas de cancer hormono-dépendant.

En conclusion, le chémotype d’une huile essentielle est aussi important que la variété de plante utilisée. Soyez attentive et attentif à la provenance et à la qualité de vos huiles essentielles et vous bénéficierez de tous les bienfaits de l’aromathérapie !