Les huiles essentielles anti-pelliculaires

11/10/22    

Les huiles essentielles anti-pelliculaires

Les pellicules sont une préoccupation pour bon nombre d’entre nous puisqu’une personne sur deux en semble en souffrir. Principalement inesthétiques, elles s’accompagnent toutefois régulièrement de démangeaisons très désagréables et qui ne facilitent pas un quotidien déjà intense. De plus, pour certains, elles seraient source de stress, d’une baisse de confiance en soi et troubleraient la vie sociale. Dans ce cas, agissez rapidement car, comme toujours, ce n’est pas une fatalité. En effet, plusieurs substances naturelles peuvent intervenir pour vous aider. Ainsi, pensez aux huiles essentielles anti-pelliculaires, aussi faciles d’utilisation qu’efficaces, comme soin pour le cuir chevelu.

POURQUOI AI-JE DES PELLICULES ?

Les pellicules sont des petits lambeaux de peau morte qui donnent l’impression d’avoir une poudre blanchâtre sur la chevelure. Si cette apparition est totalement bénigne, elle est jugée particulièrement inesthétique et perturbe le quotidien de ceux qui en souffrent. Elles peuvent également s’accompagner de démangeaisons très désagréables. Pour en venir à bout rapidement, connaître leur origine est un sérieux atout.

À savoir que deux types de pellicules existent, les sèches et les grasses. Les premières sont plus visibles, car se détachent facilement, tandis que les autres sont plus épaisses et restent souvent collées au cuir chevelu. Elles sont régulièrement associées à des rougeurs et des démangeaisons. Dans les deux cas, il semblerait qu’un champignon microscopique soit impliqué. Même si sa présence est normale et naturelle, chez certaines personnes cela entraîne un renouvellement excessif des cellules du cuir chevelu à l’origine des pellicules.

Certaines maladies provoquent elles-mêmes l’apparition de pellicules grasses, dont la dermite séborrhéique. Dans ce cas, ces dernières risquent de s’installer plus durablement qu’en l’absence de pathologie sous-jacente. L’apparition de pellicules sèches peut, quant à elle, être renforcée par le stress et des facteurs extérieurs comme la pollution, des produits lavants ou colorants trop agressifs, des affections telles que l’eczéma ou le psoriasis.

LES 6 HUILES ESSENTIELLES POUR VENIR À BOUT DES PELLICULES

Plusieurs huiles essentielles peuvent lutter à vos côtés contre les pellicules, certaines vont limiter la desquamation (cade, cèdre du Liban…), d’autres sont antifongiques (arbre à thé, palmarosa…), ou encore apaisantes (laurier noble…). Enfin, certaines sont efficaces contre les maladies de peau (patchouli…) qui peuvent être responsables de desquamation du cuir chevelu. Voici donc les huiles essentielles anti-pelliculaires que nous avons sélectionnées pour vous.

L’HUILE ESSENTIELLE DE CADE

L’huile essentielle de cade est très populaire pour les soins des cheveux. Elle est tirée du genévrier sauvage aussi appelé cade. C’est un arbuste très fréquent dans les garrigues du sud de la France ainsi que dans le maquis corse. Il est reconnaissable à son bois rougeâtre, ses feuilles-aiguilles piquantes, et bien sûr, son odeur caractéristique.

Utilisation — Diluez 2 gouttes d’essence dans une noix de votre shampoing habituel avant de masser la chevelure. Rincer abondamment. Procédez à deux shampoings par semaine, par cure d’un mois.

Précautions – Attention, l’usage prolongé de cette huile essentielle peut entraîner des risques d’allergie, bien qu’elle ne contienne aucun allergène répertorié.

Contre-indications – Cette substance est prévue uniquement pour les adultes sauf en cas de grossesse de moins de trois mois ou pendant l’allaitement. Le respect des doses est primordial pour cette essence qui est irritante pour la peau. En raison de son effet oestrogen-like, elle est à éviter par les personnes souffrant d’une pathologie liée aux hormones.

L’ESSENCE DE CÈDRE DE L’ATLAS, UN REMÈDE NATUREL CONTRE LES PELLICULES

Le cèdre de l’Atlas tire son nom de la chaîne de montagnes qui s’étend du Maroc à la Tunisie en passant par l’Algérie, au sein de laquelle il s’épanouit. Son bois à la fragrance très puissante retient une huile essentielle riche en sesquiterpènes prisée pour sa capacité à favoriser le drainage, la circulation et donc la décongestion. Lipolytique, elle est également plébiscitée pour le soin des peaux, ainsi que les cheveux gras et pelliculés.

Utilisation – Diluez 2 gouttes d’huile essentielle dans une noix de shampoing avant de l’appliquer sur les cheveux. Rincez abondamment à l’eau claire. Procédez à deux shampoings par semaine, par cure d’un mois.

Précautions – Attention à ne pas confondre avec une autre huile essentielle de cèdre, comme le cèdre de Virginie.

Contre-indications – L’essence de cèdre de l’Atlas ne convient pas avant 6 ans ou en cas d’épilepsie. Attention à ne pas surdoser cette essence qui est irritante pour la peau et neurotoxique. Les femmes enceintes et allaitantes ou qui souhaiteraient procréer éviteront également cette substance abortive et qui a un effet oestrogen-like.

L’ARBRE À THÉ

L’huile essentielle d’arbre à thé provient d’une plante australienne que les indigènes utilisent pour soigner les infections. Aujourd’hui, c’est sa capacité à combattre les mycoses cutanées qui attire notre attention. De plus, en tant qu’antalgique, elle apaise les douleurs et démangeaisons dues aux inflammations. Ainsi, elle complète à merveille l’action du cèdre de l’Atlas pour lutter contre les pellicules et sera efficace en cas de dermite séborrhéique.

Utilisation – Contre les pellicules, cette essence est plutôt destinée à fonctionner en synergie, mais il est possible d’ajouter une goutte dans une noisette de votre shampoing habituel. Laissez reposer quelques minutes avant de rincer abondamment. Procédez à deux shampoings par semaine, par cure d’un mois.

Précautions – Suivez les doses sans excès, car l’huile essentielle d’arbre à thé peut mener à des états de confusion mentale temporaire. Son action cortison-like est également à prendre en compte. Pour les personnes épileptiques, un avis thérapeutique préalable est indispensable.
Aussi, cette essence est peu allergisante, mais contient néanmoins deux allergènes, le limonène et le linalol.
Veillez à particulièrement bien la conserver à l’abri de la lumière et dans un contenant hermétique, car elle devient très irritante en cas d’oxydation du paracymène, ce qui serait contre-productif contre les pellicules.

Contre-indications – Contre-indiquée pour les bébés de moins de trois ans, les femmes enceintes de moins de 3 mois, ou allaitantes.

L’HUILE ESSENTIELLE DE LAURIER NOBLE, POUR CALMER LE CUIR CHEVELU

L’essence de laurier noble est un excellent tonifiant capillaire et régénérateur cellulaire qui a de sérieux atouts pour lutter contre les pellicules.

Utilisation – Placez deux gouttes dans une noix de shampoing avant de masser le cuir chevelu. Rincez abondamment à l’eau claire. Procédez à deux shampoings par semaine, par cure d’un mois.

Précautions – En raison des risques d’irritation et d’allergie (limonène, linalol, eugénol, géraniol), la dilution à 20 % est requise avant tout contact avec la peau. Si vous souffrez d’asthme ou d’épilepsie, vous devez vous rapprocher d’un thérapeute avant de commencer une cure.

Contre-indication – L’essence de laurier noble s’adapte aux enfants après 6 ans, à l’exception des femmes enceintes de moins de 3 mois et en cours d’allaitement. Une allergie cutanée est possible chez certaines personnes.

l’huile essentielle de laurier pour combattre les pellicules

LA DOUCE HUILE ESSENTIELLE DE PATCHOULI

Le patchouli est renommé pour sa fragrance orientale très appréciée en parfumerie. Mais également régénérante cutanée, efficace contre les maladies de peau, type eczéma et psoriasis, cette essence est un réel atout dans le combat contre les pellicules quelles qu’en soient leurs causes.

Utilisation — Diluez à 0,5% dans un shampoing neutre (soit 1,5 mL dans 300 mL de shampoing, soit environ 52 gouttes dans 300 mL) , et jusqu’à 1 % dans un shampoing végétal (soit 3 mL dans 300 mL, soit environ 55 gouttes dans 300 mL). Procédez à deux shampoings par semaine, par cure d’un mois.

Précautions – Ne jamais dépasser les doses conseillées. En cas de doute, consultez un spécialiste.

Contre-indications – L’huile essentielle de patchouli est trop agressive pour les enfants de moins de 6 ans, les femmes enceintes et allaitantes.
En raison de son activité oestrogen-like, cette essence est à proscrire en cas de pathologie hormono-dépendante.

L’HUILE ESSENTIELLE DE PALMAROSA

L’essence de palmarosa est particulièrement efficace en cas de dermite séborrhéique puisqu’elle est redoutable contre les champignons cutanés. Vous retrouverez ainsi un cuir chevelu équilibré et respirant.

Utilisation — Placez une goutte d’huile essentielle de palmarosa dans une noisette de shampoing. Rincez abondamment après l’avoir déposée sur l’ensemble de la chevelure et du crâne. Effectuez ce soin de façon bihebdomadaire pendant deux semaines.

Précautions – Testez au préalable que vous tolérez bien cette essence.

Contre-indications – Ne peut être utilisée pendant la grossesse et l’allaitement, ainsi que par les plus jeunes (avant 6 ans).

QUELQUES SYNERGIES EFFICACES CONTRE LES PELLICULES

LE GESTE SIMPLE

Dans votre shampoing habituel, ajoutez 3 à 4 gouttes du mélange suivant comme suit avant de vous masser le cuir chevelu :

  • 3 mL d’essence d’orange douce
  • 1 mL d’huile essentielle de palmarosa
  • 2 mL de cèdre de l’Atlas

Veillez à respecter les conditions d’utilisation de chacune des huiles essentielles présente. Prenez garde à l’essence d’orange douce qui est photosensibilisante, allergisante, cortison-like, dermocaustique lorsqu’elle est pure et irritante. Malgré cela, elle s’adapte à partir de 3 ans, sauf aux femmes enceintes de moins de 3 mois et allaitantes, en dehors également des personnes souffrant d’insuffisance rénale fonctionnelle.

LE TRAITEMENT COMPLET ANTI-PELLICULAIRES

Pour une efficacité totale, notamment contre la dermite séborrhéique, la synergie peut être ajoutée à un flacon de shampoing neutre :

  • 2 gouttes d’huile essentielle de palmarosa
  • 4 gouttes d’huile essentielle de cèdre de l’Atlas
  • 4 gouttes d’arbre à thé
  • 6 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie

Prenez une noisette de cette préparation pour masser le cuir chevelu. Laisser agir 2 ou 3 minutes avant de rincer abondamment. Respectez les conditions d’utilisation de chacune des huiles essentielles citées précédemment. La lavande vraie s’adapte à tous à partir de 3 mois, à l’exception des femmes enceintes de moins de 3 mois, durant l’allaitement et en cas de forte hypotension. Aussi, soyez conscient que c’est une substance allergisante. Enfin, attention à ne pas confondre l’huile essentielle de lavande vraie avec une autre espèce, telle que la lavande aspic.

LE TRAITEMENT COMPLET ANTI-PELLICULAIRES

  • 30 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree)
  • 30 gouttes d’huile essentielle de laurier noble
  • 30 gouttes d’huile essentielle de patchouli
  • 25 mL d’huile d’argan
  • 25 mL d’huile de jojoba
  • Massez le cuir chevelu à l’aide d’une noisette de la préparation, puis laissez reposer 20 minutes avant de rincer abondamment à l’eau claire, puis utiliser un shampoing doux pour laver les cheveux.

    Si vous rêvez que les pellicules ne soient plus votre pire cauchemar, alors, utilisez l’une de ces huiles essentielles seules ou en synergie et vous retrouverez une chevelure immaculée. En cas de pathologie plus sérieuse expliquant l’origine de vos pellicules, consultez un spécialiste afin d’obtenir un diagnostic précis. Vous pourrez ensuite adapter vos soins, notamment en vous référant à nos fiches huiles essentielles.

    Autres articles

    Huile végétale de coprah

    L’huile de coprah est très appréciée dans les soins beauté dû à sa capacité à interagir avec la peau et...

    Lire la suite >

    Utiliser l’huile de ricin pour les cheveux

    Les bienfaits de l’huile végétale de ricin pour les cheveux afin de booster leur repousse, les nourrir ou encore contribuer...

    Lire la suite >

    Myrte rouge ou vert : quelle huile essentielle choisir ?

    Les essences de myrte vert et rouge sont issues du même arbuste, et les différences de climat et de sol...

    Lire la suite >

    Commentaires



    • Sois le premier à poster un commentaire!