LES HUILES ESSENTIELLES CONTRE LES INFECTIONS URINAIRES

13 Août, 2021

huiles essentielles contre les infections urinaires

Les infections urinaires, ou cystites, peuvent être très fréquentes, en particulier chez les femmes. Il s’agit d’une inflammation de la vessie causée par une infection transmise par les bactéries intestinales, qui se caractérise par des envies fréquentes et incontrôlables d’uriner, et peuvent s’avérer très douloureuses. Même s’il s’agit d’infections bénignes, les infections urinaires peuvent dans les cas les plus graves évoluer en infection rénale. La principale réponse de la médecine traditionnelle à ce genre d’infection réside en un mot : antibiotiques.

Toutefois, il ne s’agit pas d’une solution saine ni viable, car les antibiotiques tuent toutes les bactéries, y compris celles dont le rôle est de protéger la vessie et les reins. Aussi, si vous souffrez d’infections urinaires ponctuelles ou à répétition, nous vous invitons plutôt à vous tourner vers l’aromathérapie, qui est une solution alternative beaucoup plus douce, saine et naturelle, et fonctionne tout aussi bien dans la majorité des cas.*

* Nous vous invitons tout de même à consulter un médecin si les douleurs persistent ou que les infections se répètent.

QUELLES SONT LES HUILES ESSENTIELLES LES PLUS EFFICACES POUR SOULAGER LES INFECTIONS URINAIRES ?

L’HUILE DE SARRIETTE DES MONTAGNES

L’huile essentielle de Sarriette des Montagnes possède une double action anti-infectieuse et anti-inflammatoire, et s’avère très efficace en cas de cystite en traitant directement la bactérie qui en est à l’origine. Vous pouvez l’utiliser par voie cutanée, en mélangeant 1 goutte d’huile essentielle à une cuillière à café d’huile végétale de jojoba ou d’amande douce avant de masser votre bas ventre 2 à 3 fois par jour pendant une semaine à 10 jours.

Précautions : ne pas utiliser pure ou en inhalation. Cette huile essentielle ne convient pas aux enfants de moins de 7 ans, aux femmes enceintes ou allaitantes ou encore aux personnes souffrant d’épilepsie, de troubles neurologiques ou hormono-dépendants ou d’hépatite.

L’HUILE ESSENTIELLE D’EUCALYPTUS CITRONNE

L’huile essentielle d’Eucalyptus citronné possède elle aussi une double action anti-inflammatoire et anti-infectieuse, et s’avère tout aussi efficace que la Sarriette des montagnes en cas d’infection urinaire. Vous pouvez d’ailleurs l’utiliser exactement de la même manière que cette dernière, en mélangeant une goutte d’huile essentielle à une cuillère à café d’huile végétale. Vous n’avez que l’embarras du choix !

Précautions : ne pas appliquer cette huile essentielle directement sur la peau. Ne convient pas aux enfants de moins de 3 ans ni aux femmes enceintes au premier trimestre de leur grossesse, ni aux femmes allaitantes.

L’HUILE DE PALMAROSA

En plus de ses propriétés antibactériennes, l’huile essentielle de Palmarosa est connue pour son action anti-douleur. Elle pourra donc non seulement vous aider à traiter la cause de votre infection urinaire, mais aussi vous aider à soulager les douleurs causées par celle-ci. Pour l’utiliser, procédez de la même manière qu’avec les huiles essentielles de Sarriette des montagnes et d’Eucalyptus citronné en versant 1 goutte dans une cuillère à café d’huile végétale et en massant le bas du ventre 2 à 3 fois par jour pendant 10 jours maximum.

Précautions : cette huile essentielle ne convient pas aux personnes souffrant d’asthme, ni aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans.

huile essentielle de tea tree

L’HUILE ESSENTIELLE DE TEA TREE

L’huile essentielle de Tea Tree, ou d’Arbre à thé, possède des vertus anti-inflammatoires et antibactériennes très puissantes, et va même jusqu’à éliminer des bactéries qui résistent aux antibiotiques. De plus, elle aide l’organisme à se défendre pour éliminer la cystite encore plus rapidement grâce à son action immunostimulante. Pour l’utiliser, diluez 3 gouttes d’huile essentielle dans une cuillère à café d’huile végétale, et massez-vous le bas du ventre 2 à 3 fois par jour pendant 2 semaines.

Précautions : cette huile essentielle ne convient pas aux femmes enceintes de moins de 3 mois et aux bébés de moins de 3 ans, ainsi qu’aux femmes allaitantes. Elle peut être très irritante pour la peau si utilisée pure.

L’HUILE DE GENIEVRE

L’huile essentielle de Genièvre possède un effet diurétique, c’est-à-dire qu’elle augmente la sécrétion d’urines. Elle est également antalgique et elle favorise la purification des reins. Elle peut être utilisée par voie orale si ingérée sous forme de gélule ou de capsule, ou bien par voie cutanée sous forme de massage, en diluant 2 gouttes d’huile essentielle dans 8ml d’huile végétale. Le Genièvre vous aidera à améliorer votre confort urinaire et préviendra l’apparition de cystite.

Précautions : cette huile essentielle ne convient pas aux personnes enceintes ou allaitantes, ni aux enfants de moins de 6 ans. Ne pas consommer par inhalation, ni pure par voie cutanée. Ne pas utiliser en cas de cancer hormono-dépendant ou d’inflammation ou d’insuffisance rénale.

Pour une utilisation optimale de ces huiles essentielles, nous vous présentons ci-dessous deux recettes particulièrement efficaces pour vous débarrasser de votre infection urinaire.

COMBINER LES HUILES ESSENTIELLES EN CAS D’INFECTIONS URINAIRES

Recette à ingérer :

  • 60 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus citronné
  • 60 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa

Versez les quantités indiquées d’huiles essentielles dans un flacon à pipette désinfecté, puis mélangez. Versez 2 gouttes de ce mélange sur un sucre ou un comprimé neutre et le laisser fondre en bouche matin, midi et soir pendant 10 jours maximum.

Huile de massage anti-cystite :

  • 1 goutte d’huile essentielle d’Arbre à thé
  • 1 goutte d’huile essentielle d’Ylang-ylang
  • 1 goutte d’huile essentielle de Palmarosa
  • 3 gouttes d’huile végétale (jojoba, argan, coco, avocat, olive…)

Versez les quantités indiquées d’huiles essentielles dans un récipient nettoyé et désinfecté, et ajoutez-y l’huile végétale avant de mélanger. Massez-vous le bas du ventre avec le mélange obtenu 2 à 3 fois par jour pendant 10 jours maximum. Pensez à vous laver les mains après chaque utilisation pour éviter tout risque d’irritation.

Vous avez à présent toutes les clés en mains pour anticiper l’arrivée d’une infection urinaire et la traiter de façon 100% naturelle. Bien sûr, cela n’exclut pas le fait de bien vous hydrater tout au long de la journée en buvant entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour. Vous pouvez également compléter votre traitement aromathérapique par une cure de jus de cranberries pour des résultats plus rapides.