huile végétale de millepertuis

Huile végétale de millepertuis

L’huile de millepertuis, également appelée macérât huileux de millepertuis, est obtenue par la macération des fleurs de millepertuis dans de l’huile de tournesol. Il est également possible d’obtenir de l’huile de millepertuis en faisant macérer les fleurs dans de l’huile d’olive vierge, de première pression à froid.

L’huile végétale de millepertuis s’utilise beaucoup dans la conception d’onguents et de cosmétiques. Elle a un aspect plutôt liquide et sa couleur varie du rouge-orange au rouge-marron. Également surnommée « huile rouge », elle a l’odeur de l’huile végétale avec laquelle elle a été réalisée.

Les fleurs de millepertuis sont jaunes dorées et poussent sur un petit arbuste à floraison longue, généralement de mai à octobre, et tout particulièrement au début de l’été. Ce qui lui vaut l’un de ses nombreux surnoms : « Herbe de la Saint-Jean ».

Cette plante est aussi surnommée « mille-trous » en raison des micro trous que l’on peut apercevoir par transparence dans ses feuilles. Il s’agit en réalité de petites poches, qui contiennent les huiles essentielles de millepertuis.

Son nom latin « hypericum » signifie « contre les fantômes » : elle aurait, en effet, le pouvoir de chasser les mauvais esprits en raison de l’odeur nauséabonde qui se dégage lorsque ses fruits tombent au sol et sont écrasés. C’est également ce qui lui vaut le curieux surnom de « Chasse-Diable » puisqu’elle était utilisée au Moyen Âge pour chasser les démons.

L’huile végétale de millepertuis s’utilise quant à elle pour ses propriétés anti-inflammatoires, ainsi que pour ses vertus adoucissantes et apaisantes pour la peau. En consommation orale, elle permet d’apaiser les états dépressifs.

Elle est riche en insaponifiables et principes actifs tels que les terpènes, sesquiterpéniques, hyperforine et hypercine.

Il est tout à fait possible de fabriquer soi-même l’huile végétale de millepertuis, sous réserve d’ajouter quelques gouttes de vitamine E à votre macérât et de la conserver, idéalement, à une température inférieure à 20°C. Sensible à l’oxydation, l’huile doit être conservée à l’abri de l’air et de la lumière.

Nom latin : Hypericum perforatum L.  Famille botanique : Clusiacées

Partie macérée : Sommités fleuries     Origines de la plante : Moyen-Orient

L’huile végétale de millepertuis : bienfaits et utilisations

Beauté

Adoucissante et assouplissante pour la peau

L’huile végétale de millepertuis a des propriétés fantastiques pour la peau. Elle l’adoucit, l’assouplit et lui redonne toute son élasticité. On l’apprécie tout particulièrement en cas de sécheresses, rougeurs et autres petites démangeaisons cutanées. Elle peut être utilisée en synergie avec d’autres huiles végétales et des huiles essentielles, pour préparer des cosmétiques et des soins de la peau. Sa teneur en oméga 9 lui permet de contribuer à l’hydratation cutanée, pour une peau toute douce.

Bien-être

Antidépresseur

Riche en hypercine et hyperforine, l’huile végétale de millepertuis peut être utilisée en cas de petite déprime. Elle mime plus ou moins l’action de la sérotonine, de la dopamine et de la noradrénaline sur l’organisme, permettant ainsi de soulager la dépression passagère.

Santé

Régénérante et apaisante

L’huile végétale de millepertuis est excellente en cas de coups de soleil ou de petites brûlures. Elle peut être utilisée après une exposition au soleil (même sans coup de soleil), pour réparer et apaiser la peau. Elle a le pouvoir de régénérer la peau en cas d’agression extérieure, et peut même être utilisée pour apaiser les escarres. Pour un total moment de relaxation, on pourra même s’en servir comme base pour préparer un baume ou une huile de massage.

Pour soulager les douleurs articulaires, l’huile végétale de millepertuis pourra être utilisée en pansements, compresses ou cataplasmes pour les applications locales. Cette huile sera l’alliée idéale des sportifs en recherche de confort après une séance.

On lui prête notamment des vertus antalgiques, pour soulager les troubles neurologiques, mais également des propriétés anti-inflammatoires, en cas de rhumatisme, par exemple.

plante de millepertuis

Quelques recettes à base d’huile de millepertuis

En cas de léger coup de soleil, petite brûlure

Riche en hypéricine et hyperforine, l’huile de millepertuis permettra de favoriser la réparation cutanée et va permettre d’accélérer le processus de cicatrisation.

Pour soulager les peaux échauffées, réalisez un massage avec 15 à 20 gouttes (environ 1 cuillère à café), deux fois par jour (après l’exposition au soleil uniquement, et jamais avant) sur la zone enflammée.

Pour renforcer l’action réparatrice de l’huile, vous pouvez ajouter 2 gouttes de chacune des huiles essentielles suivantes à votre préparation :

  • Huile essentielle de lavande vraie → antalgique, antifongique, anti-infectieuse, cicatrisante
  • Huile essentielle de camomille romaine → anti-inflammatoire, antalgique, antibactérienne

En cas de douleurs liées aux nerfs

Pour soulager les douleurs nerveuses, telles que le rhumatisme, la névralgie ou encore la hernie discale, réalisez un massage sur la zone concernée, à raison de 10 à 15 gouttes, deux fois par jour (matin et soir).

Si vous souhaitez renforcer l’action anti-inflammatoire, vous pouvez ajouter 1 à 2 gouttes des huiles essentielles suivantes dans votre mélange (l’une ou l’autre) :

  • Huile essentielle de gaulthérie odorante → anti-inflammatoire, antalgique
  • Huile essentielle d’eucalyptus citronné → anti-inflammatoire, antirhumatismale, antalgique

En cas de mélancolie soudaine, petite déprime

En cas de baisse de moral, de petit coup de mou, tournez-vous vers l’huile végétale de millepertuis pour son action efficace contre les épisodes dépressifs légers.

Sous réserve d’avoir demandé l’avis de votre médecin au préalable (tout particulièrement si vous prenez des médicaments en parallèle), consommez une cuillère à café d’huile végétale de millepertuis trois fois par jour (matin, midi et soir) durant trois semaines. Faites une pause d’une semaine, puis recommencez le traitement naturel jusqu’à ce que vous ressentiez un mieux-être.

En cas d’angoisse, il est également possible de réaliser une préparation d’une cuillère à café d’huile de millepertuis, avec 2 gouttes d’huile essentielle de néroli ou de petit grain bigarade. Massez-vous le bas du dos et la voûte plantaire avec cette synergie matin et soir, jusqu’à ce que les symptômes s’estompent. Au bout de trois semaines, faites une pause d’une semaine.

  • Huile essentielle de petit grain bigarade → rééquilibrante   nerveuse, antispasmodique
  • Huile essentielle de néroli → antidépressive, antihypertensif, sédatif

La dépression est un trouble mental caractérisé par de la tristesse, une baisse d’énergie, et qui s’accompagne éventuellement d’autres symptômes. Si les troubles persistent, prenez soin de vous et de votre santé mentale : consultez un médecin.

En cas de besoin urgent de se détendre

Vous pouvez réaliser une huile de massage, pour détendre vos muscles et vos articulations après une dure journée. Pour cela, munissez-vous d’un flacon pompe et des ingrédients suivants :

  • 10 ml de macérât huileux de millepertuis
  • 20 ml de macérât huileux d’arnica
  • 3 ml d’huile essentielle de romarin à camphre
  • 2 ml d’huile essentielle de lavande vraie

Cette huile de massage tonifie et délasse. À utiliser dès que le besoin s’en ressent, à raison d’une trentaine de gouttes environ pour masser le dos.

  • Huile essentielle de romarin à camphre → décontracte les muscles, stimule le système  nerveux, diminue les douleurs au niveau des articulations et des muscles
  • Huile essentielle de lavande vraie → décontracte les muscles, calmante, sédative, antalgique

Indications et précautions à prendre

Utilisateurs autorisés

Adultes

Bébés

Enfants de + de 6 ans

Femmes allaitantes

Femmes enceintes

Utilisations possibles

Bains

Cheveux

Cosmétiques

En diffusion

En inhalation

Peau

Voie orale

Risques

Allergies

Photosensibilisante

Trouble de la coagulation

Trouble coagulation

Autres indications importantes

Précautions

En raison de sa teneur en hypéricine, l’huile végétale de millepertuis est photosensibilisante, ce qui signifie qu’elle ne devra pas être utilisée avant de s’exposer au soleil. Elle doit être utilisée majoritairement par voie cutanée. Son ingestion est recommandée en cas d’épisode mélancolique, mais devra toujours faire l’objet d’un avis médical avant la prise.

Contre-indications

Elle est contre-indiquée en cas de prise concomitante de médicaments. En effet, l’huile de millepertuis pourrait faire baisser l’efficacité de certains médicaments (ex : anticoagulants, pilule contraceptive…). Si vous prenez un traitement, quel qu’il soit, demandez l’avis d’un spécialiste avant d’utiliser cette huile. De même pour les personnes allergiques aux astéracées. Elle est déconseillée aux femmes enceintes et aux jeunes enfants.

Molécules principales

La composition de l’huile de millepertuis change selon l’huile végétale qui sera choisie comme base pour sa fabrication. Pour une fabrication avec de l’huile d’olive, par exemple, voici sa composition :

  • Acides gras mono insaturés : 55 à 83 % d’acide oléique (Omega 9)
  • Acides gras polyinsaturés : 3,5 à 21 % d’acide linoléique et gamma linolénique (Oméga 6), 1 % d’acide alpha linolénique (Oméga 3)
  • Acides gras saturés : 7,5 à 20 % d’acide palmitique, 2 à 12 % d’acide stéarique et 0,5 % d’acide arachidique