huile végétale d’amande douce

Huile végétale d’amande douce

L’amandier est un arbre que l’on retrouve dans de nombreuses régions du monde, facilement reconnaissable à la sortie de l’hiver, car c’est le premier arbre fruitier à se parer de ses jolies fleurs. Cela le rend fragile en cas de gelées tardives au risque que ses fruits ne voient jamais le jour. C’est dommage, car l’amande cachée au sein de son fruit propose une huile de qualité. L’amandier sauvage est également rencontré au détour de nos chemins, mais ce dernier propose une amande amère toxique, et donc une huile impropre à la consommation. L’huile tirée des amandes douces est traditionnellement utilisée pour combattre les troubles digestifs, mais est aujourd’hui surtout reconnue pour les soins de peau et capillaires. Riche en acide oléique qui apporte douceur et souplesse à la peau ainsi qu’à la fibre capillaire, elle a de nombreux atouts pour la confection de soins cosmétiques. Ses actifs hors acides gras lui apportent également des propriétés intéressantes : des phytostérols qui activent la microcirculation et qui ont également des propriétés anti-inflammatoires et anti-âge, des triacylglycérides qui assouplissent et adoucissent la peau, ainsi que des alcools triterpéniques. L’huile d’amande douce, par ses propriétés, est une alternative locale au beurre de karité ou l’huile de coco pour le soin de la peau et des cheveux.

Nom latin : Prunus dulcis   Famille botanique : Rosacées

Partie extraite : Amande issue des fruits     Origines de la plante : Europe, Maghreb, Amérique du Nord et du Sud

L’huile végétale d’amande douce : bienfaits et utilisations

Beauté

Pour des soins beauté tout en douceur

L’huile d’amande douce porte bien son nom tant elle apporte douceur à l’épiderme et aux cheveux. Nourrissante, elle convient parfaitement aux peaux sèches, fragiles ou irritées grâce à sa richesse en acide oléique. L’huile d’amande douce est donc idéale pour la fabrication de soins protecteurs ou réparateurs pour les peaux sensibles, exposées ou matures. Sa richesse en vitamine E est bénéfique pour l’épiderme et permet de prévenir ou d’atténuer les vergetures et cicatrices. Pour les mêmes raisons, elle est adaptée à la réalisation de soins pour les cheveux secs, cassants et abîmés. Sa douceur convient parfaitement aux bébés, notamment pour éliminer les croûtes de lait qui parsèment, classiquement, leur cuir chevelu.

 

Utilisations :

  • peaux sèches
  • peaux fragilisées, inconfortables et irritées
  • peaux matures
  • soin après solaire
  • vergetures
  • cheveux secs, cassants
  • cheveux abimés
  • pellicules
  • croûtes de lait
  • cicatrices

Propriétés : émolliente, adoucissante, assouplissante, apaisante, fortifiante, protectrice, anti-pelliculaire.

Synergie : pour plus d’efficacité, il est simple et efficace d’ajouter des huiles essentielles, ainsi que d’autres huiles végétales, telles que :

  • après-soleil : huile essentielle de lavande aspic.
  • vergetures : à associer avec du beurre de Karité, des huiles végétales de rose musquée, et/ou de macadamia, ainsi que des huiles essentielles de mandarine, géranium rosat…
  • cheveux abimés, secs : avec de l’huile végétale de coco ou de coprah, du beurre de mangue, de karité, de l’huile essentielle de lavande vraie…
  • Cheveux cassants : avec de l’huile de bourrache, de l’huile essentielle de citron…
  • Croûtes de lait : à associer avec des huiles essentielles d’arbre à thé et de lavande fine…
  • Peaux matures : avec de l’huile essentielle de géranium rosat

Santé

L’idéale pour les bébés

L’huile d’amande douce est traditionnellement utilisée pour ses propriétés laxatives et apaisantes pour le système digestif. Aujourd’hui, elle est également reconnue pour sa capacité à apaiser l’érythème fessier chez le nourrisson.

 

Utilisations :

  • érythème fessier
  • constipation
  • inconfort digestif

Propriétés : cicatrisante, protectrice, anti-inflammatoire, adoucissante, assouplissante, apaisante, protectrice.

Synergie :  pour un effet plus puissant, associer l’huile d’amande douce à d’autres huiles végétales ou essentielles :

  • constipation : avec de l’huile essentielle de coriandre (graine), de gingembre, d’estragon…
arbre d’amande douce

Quelques recettes à base d’huile d’amande douce

En cas de croûtes de lait

Les croûtes de lait sont la manifestation de dermite séborrhéique chez les nourrissons. Cette affection sans gravité est due à une surproduction de sébum au niveau du cuir chevelu. Ce trouble disparaît en général de lui-même vers les 2 ans de l’enfant. Si elles sont inoffensives en elles-même, les croûtes de lait peuvent favoriser le développement de bactéries ou de champignons. Les retirer délicatement permet de limiter ce risque, à condition de ne pas irriter ou blesser le cuir chevelu. Pour éliminer les croûtes de lait à l’huile d’amande douce, masser avec beaucoup de délicatesse le cuir chevelu du nourrisson, de préférence quelques heures avant le bain. Rincer la chevelure abondamment lors du bain. Recommencer jusqu’à disparition.

En cas d’érythème fessier, peau sèche

L’huile d’amande douce a la capacité de restaurer le film hydrolipidique de la peau et de redonner souplesse et douceur à une peau abîmée. Elle peut donc s’avérer très utile pour les nourrissons qui ont régulièrement les fesses irritées à cause de leurs couches. Appliquer quelques gouttes sur la zone concernée en massant jusqu’à pénétration. Réitérer ce geste jusqu’à disparition de l’irritation. Cette recette fonctionne également pour les peaux sèches ou irritées.

En cas de cheveux secs

L’huile d’amande douce possède également une bonne affinité avec le cheveu. Si elle peut être utilisée comme base à l’élaboration de soins cosmétiques, cette huile peut directement être appliquée sur la chevelure, surtout sur les zones les plus sèches, en général les longueurs et les pointes. Respecter un temps de pose de minimum 10 minutes avant de rincer abondamment sous la douche. Effectuer un shampoing peut s’avérer nécessaire.

En cas de constipation

Même si elle n’est plus très utilisée dans ce cadre, l’huile d’amande douce possède des propriétés laxatives intéressantes et aidera à apaiser le système digestif. En cas de constipation, prendre une cuillère à café d’huile d’amande douce le matin jusqu’à disparition des symptômes.

Indications et précautions à prendre

Utilisateurs autorisés

Adultes

Bébés

Enfants

Femmes allaitantes

Femmes enceintes

Utilisations possibles

Bains

Cheveux

Cosmétiques

En diffusion

En inhalation

Peau

Voie orale

Risques

Allergies

Autres indications importantes

Précautions

  • L’huile d’amande douce est stable, cependant on prendra garde à la conserver dans un endroit sec, éloigné de sources de chaleur et de lumière.
  • Pour garantir la meilleure qualité, préférer une huile vierge issue de la première pression à froid, sans ajout ou traitement chimique.
  • Pour utiliser cette huile par voie orale, veillez à ce que l’huile d’amande douce choisie soit destinée à l’alimentation et non seulement à un usage cosmétique.

Contre-indications

  • Les personnes allergiques aux fruits à coque n’utiliseront pas cette huile, même par voie cutanée, sans avoir sollicité un avis médical.
  • Selon certaines sources, les femmes enceintes et allaitantes prendront également des précautions avant d’utiliser régulièrement cette huile, afin de ne pas exposer le bébé à naître trop tôt à l’allergène. Cependant, il n’y a pas de consensus sur cette indication.

Molécules principales

L’huile végétale d’amande douce est riche en acides gras saturés et insaturés, mais aussi en vitamines A et E. D’autres composés actifs complètent le tableau avec les phytostérols ainsi que des alcools triterpéniques.

Les acides gras principaux sont :

  • acide oléique (oméga 9) (65-85%)
  • acide linoléique (oméga 6) (5-30%)
  • acide palmitique (4-10%)
  • acide stéarique ( ≤3,5%)

Actifs (non acide gras) :

  • vitamine A, D, E,
  • phytosterols,
  • triacylglycérides,
  • alcools triterpéniques.