huile essentielle de thym à thujanol

L’huile essentielle de thym à thujanol

Le thym vulgaire est une plante très présente sur le pourtour méditerranéen dont il existe de nombreuses espèces. Elle est utilisée depuis des siècles pour parfumer les plats, les liqueurs, l’atmosphère et les bains. En Égypte ancienne, le thym servait même pour embaumer les défunts. Ses propriétés anti-infectieuses et tonifiantes avaient déjà été remarquées. Le thym à thujanol est l’un des cultivars du thym vulgaire, qui est aujourd’hui très prisé pour son huile essentielle reconnue pour sa faculté à repousser les infections sur les voies respiratoires hautes et basses, ainsi que pour retrouver de l’énergie et de l’apaisement. Ses propriétés circulatoires, réchauffantes et enfin sa capacité à régénérer les cellules du foie sont également des atouts indéniables. Très bien tolérée, elle peut être utilisée par un grand nombre de personnes et ne comporte que peu de contre-indications. C’est par contre l’une des huiles essentielles de thym les plus onéreuses.

Nom latin : Thymus vulgaris L. Thujanoliferum  Famille botanique : Lamiacées

Partie distillée : Sommités fleuries     Origines de la plante : Provence, bassin méditerranéen

L’huile essentielle de thym à thujanol : propriétés et bienfaits

Bien-être

Contre la fatigue mentale et physique

La vie et le quotidien réservent parfois des surprises dont on se serait bien passé. En cas de coup dur ou de période mouvementée, l’huile essentielle de thym à thujanol va agir sur le système nerveux, proposant une aide non négligeable pour remonter la pente et retrouver la paix intérieure.

Utilisations :

  • fatigue mentale et physique
  • déprime
  • nervosité

Propriétés : équilibrante nerveuse, neurotonique

Synergie :

Pour un effet coup de fouet ou accompagner un état dépressif, certaines synergies peuvent s’avérer très efficaces :

  • fatigue : huiles essentielles de pin sylvestre, sapin pectiné, bergamote, eucalyptus staigeriana, sarriette des montagnes, arbre à thé, ravintsara…

Santé

L’antiviral

L’huile essentielle de thym à thujanol tire sa renommée de sa capacité à combattre les infections virales et bactériennes en général, mais particulièrement celles touchant la sphère ORL. Rhinopharyngites, angines, bronchites, grippes : rien ne lui résiste ! Immunostimulante, elle permet aussi d’éviter de tomber malade durant l’hiver. Mais ce ne sont pas là ses seuls atouts. Sa capacité à stimuler la circulation sanguine en fera un allié de choix pour les personnes souffrant du syndrome de Raynaud. Également active sur les cellules du foie, elle peut être recommandée en cas de trouble hépatique.

 

Utilisations :

  • infections touchant la sphère ORL (rhinopharyngites, bronchites, otites, angines, sinusites, grippes…)
  • infections gynécologiques et urinaires (vaginites, vulvites, cystites…)
  • infections virales et bactériennes (herpès)
  • affections bucco-dentaires (gingivite, aphtes…)
  • stimule le système immunitaire
  • régénération des cellules hépatiques
  • infections intestinales
  • syndrome de Raynaud
  • arthrite, arthrose
  • mycoses

Propriétés : antibactérienne et antivirale, régénératrice des cellules hépatiques, active la circulation sanguine, réchauffante, immunostimulante, antifongique, anti-inflammatoire.

Synergie :

Pour un effet encore plus puissant, n’hésitez pas à utiliser l’huile essentielle de thym à thujanol au sein de synergies adaptées :

  • infections ORL : avec les huiles essentielles d’eucalyptus, de saro, de ravintsara, de cyprès, de clou de girofle, de menthe poivrée, de laurier noble, de niaouli, de lavande vraie, de bois de rose
  • réchauffement, circulation : en mélange avec les huiles essentielles de cyprès, d’immortelle
  • sphère hépatique : avec l’essence de citron

assainissement : avec les huiles essentielles de citron, d’arbre à thé, de saro, de thym à linalol, de sapin pectiné

fleur de thym à thujanol

Quelques recettes à base d’huile essentielle de thym à thujanol

En cas d’angine et maux de gorge

Une angine peut être accompagnée d’un mal de gorge intense et douloureux, rendant difficile la déglutition et donc la prise alimentaire. Pour faire passer au plus vite ce moment très désagréable, la prise d’huile essentielle de thym à thujanol par voie orale est conseillée. Pour ce faire, placer deux gouttes de cette essence dans une cuillère à café de miel, sur un comprimé neutre ou un demi-morceau de sucre. Il est également possible de les diluer dans une tisane bien chaude avec du dispersant. Effectuer ceci jusqu’à disparition des symptômes, maximum 3 fois dans une journée.

Pour un public plus jeune, à partir de 3 mois, diluer 1 goutte de cette essence dans 9 gouttes d’une huile végétale au choix. Tant que la douleur persiste, 2 fois par jour, masser délicatement le cou.

En cas de syndrome de Raynaud

Le syndrome de Raynaud affecte la circulation sanguine dans les extrémités, principalement au niveau des doigts de la main, ainsi que les orteils. Lorsque les températures baissent, le corps peine à réchauffer les mains et les pieds qui peuvent devenir blancs, voire bleus et boursouflés. Les mouvements deviennent douloureux et la personne touchée a des difficultés à utiliser ses mains tant qu’elle n’a pas pu les réchauffer. Pour éviter cela, masser les doigts et les orteils avec 2 gouttes d’essence de thym à thujanol. Diluer si nécessaire (pour un enfant par exemple).

En cas d’infection des voies respiratoires hautes (rhinite, sinusite)

L’hiver est source d’infections respiratoires bénignes, mais handicapantes. Les rhinites et sinusites en font partie et il est parfois difficile de s’en débarrasser. En massant le thorax avec 1 goutte d’huile essentielle de thym à thujanol diluée dans 4 gouttes d’une huile végétale, le mal est combattu plus rapidement. Ce geste peut être effectué 4 fois par jour, au maximum une semaine.

Pour les plus jeunes (dès 3 mois), la dilution se fera dans 9 gouttes d’huile végétale, et le massage ne sera effectué que deux fois par jour.

En cas de fatigue

En cas de coup de fatigue, afin de retrouver du tonus et de l’énergie, diluer dans 4 gouttes d’une huile végétale une seule goutte de thym à thujanol. Masser dans le bas du dos jusqu’à trois fois par jour jusqu’à amélioration.

Indications et précautions à prendre

Utilisateurs autorisés

Adultes

Bébés de + de 3 ans

Enfants

Femmes allaitantes

Femmes enceintes de + de 3 mois

Utilisations possibles

Bains

Cheveux

Cosmétiques

En diffusion

En inhalation

Peau

Voie orale

Risques

Hormon-like

Hormon-like

Irritante

Autres indications importantes

Précautions

  • Potentiellement irritante pour la peau, préférez une dilution à 20 % avant application cutanée afin de limiter les risques de réactions.
  • Il existe de nombreuses huiles essentielles de thym chémotypées. Par exemple, il ne faut pas confondre l’essence de thym à thujanol avec celles de thym à linalol ou à thymol par exemple, qui ont un autre chémotype. Les utilisations peuvent être similaires, cependant ne contenant pas exactement les mêmes molécules, les précautions et contre-indications, ainsi que le public qui peut utiliser cette essence, sont très différents.
  • Cette huile essentielle contient plusieurs allergènes (limonène, linalol, géraniol, géranial, néral). Il est toujours préférable de faire un test dans le creux du coude avant utilisation régulière.

Contre-indications

  • L’essence de thym à thujanol est douce et donc s’emploie pratiquement par tous en diffusion ou par voie cutanée diluée, à l’exception des femmes enceintes de moins de 3 mois, des femmes allaitantes et des nourrissons de moins de 3 mois.
  • L’huile essentielle de thym à thujanol convient à une grande partie de la famille et comporte peu de restrictions. Attention cependant à son effet hormon-like qui peut interférer avec le système hormonal, ce qui n’est pas souhaitable pour les personnes souffrant et étant traitées contre des maladies hormono-dépendantes.
  • La voie orale sera cependant réservée aux enfants de plus de 3 ans.
  • Éviter de prolonger la prise de l’essence de thym à thujanol dans la durée.

Molécules principales

  • Thujanol (10-45%)
  • Linalol (≤ 30%)
  • Terpinène-4-ol (2-20%)
  • myrcène (≤ 14%)
  • acétate de myrcén-8-yle (3-15%)
  • gamma-terpinène (≤ 11%)