LES MEILLEURES HUILES ESSENTIELLES CONTRE LES BALLONNEMENTS

14 Juillet, 2022

les huiles essentielles contre les ballonnements

Après les repas, vous vous sentez lourds ? Fatigués ? Ballonnés ? Vous souffrez de gaz, de remontées acides ou tout simplement d’inconforts digestifs pénibles à gérer au quotidien ? Avant toute chose, devant des symptômes d’ordre digestif récurrents et ayant un fort impact sur votre vie, nous vous conseillons de consulter un médecin afin d’écarter toutes pistes organiques. Cela peut être dû à un problème hépatique, biliaire ou stomacal. Il est important de faire le point avec un professionnel de santé.

Si tous les examens sont bons, il est fort possible que votre système digestif soit un peu paresseux ou dysfonctionnel pour de multiples raisons : stress, fatigue, mauvaise alimentation, régime alimentaire non adapté, … Nous vous conseillons de consulter un naturopathe pour faire le point.

Cependant, en attendant, vous pouvez tout de même vous tourner vers les huiles essentielles. En effet, de nombreuses huiles se révèlent être d’une grande aide pour toute la sphère digestive. Dans cet article, vous retrouverez les meilleures huiles essentielles pour vous aider à venir à bout de vos ballonnements et désordres digestifs.

QUELQUES CONSEILS DE BASE

Afin d’éviter de souffrir de ballonnements, la première chose à faire, la chose primordiale, réside dans la MASTICATION. En effet, il est nécessaire de mâcher énormément vos aliments et de manger lentement. Vos aliments seront ainsi déjà prédécoupés et vos enzymes digestives bien activées.

Toujours dans l’optique d’optimiser la fonction de vos enzymes digestives, il est préférable de ne pas boire pendant le repas afin de ne pas « noyer » vos enzymes. Boire avant, ou à distance.

Enfin, si vous êtes sujets aux inconforts digestifs, nous conseillons de ne pas consommer de fruits crus en dessert. En effet, chaque aliment bénéficie d’un temps de digestion différent. Un fruit arrivant « en dernier » va rester dans l’estomac le temps que le reste du repas soit digéré : se produit alors une fermentation importante pouvant être à l’origine d’inconforts. En ce sens, il est intéressant de ne plus consommer vos fruits crus en fin de repas (dessert) mais plutôt en entrée ou à distance. Cependant, pour les fruits cuits, comme la compote, il n’y a aucun problème à les consommer en fin de repas.

LES 6 HUILES ESSENTIELLES À PRIVILÉGIER POUR SOULAGER LES BALLONNEMENTS INTESTINAUX

Voyons maintenant quelles huiles essentielles peuvent être bénéfiques pour vous.

LE BASILIC TROPICAL

Ocimum basilicum var. basilicum est une huile essentielle incontournable pour tous les problèmes digestifs. C’est sa richesse en méthylchavichol qui lui confère ses propriétés antispasmodiques puissantes. Elle est donc particulièrement indiquée pour les ballonnements, les nausées, l’aérophagie ou encore les spasmes digestifs.

L’huile essentielle de basilic tropical est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de six ans. Les personnes épileptiques, asthmatiques et sous traitement anticoagulant doivent également éviter d’utiliser cette huile.

Elle pourra s’utiliser en interne à raison d’une goutte sur un comprimé neutre après le repas (en usage ponctuel) ou en externe en massage sur le ventre, dans le sens des aiguilles d’une montre, à raison de quatre gouttes diluées dans une cuillère à soupe d’huile végétale de nigelle.

LA CARDAMOME

Elettaria cardamomum est une huile essentielle que l’on qualifie de tonique digestive. Elle permet d’activer la digestion, de favoriser l’expulsion des gaz ainsi que de stimuler l’appétit. On l’utilisera volontiers chez les personnes ayant une digestion lente, le ventre gonflé et beaucoup de gaz après les repas.

La cardamome est déconseillée aux femmes enceintes de moins de trois mois et allaitantes, aux enfants de moins de trois ans ainsi qu’aux personnes épileptiques ou asthmatiques.

Vous pouvez l’utiliser par voie orale à raison d’une goutte dans une cuillère à soupe d’huile d’olive après les repas (usage ponctuel). Ou encore en massage de l’abdomen, à raison d’une goutte diluée dans une cuillère à soupe d’huile végétale de nigelle.

LA MENTHE POIVRÉE CONTRE LES SPASMES DIGESTIFS

Mentha x piperita, c’est sa richesse en menthol qui lui confère ses propriétés antispasmodiques puissantes. L’huile essentielle de menthe poivrée vient à bout des spasmes digestifs, mais également intestinaux. Elle agit sur le sphincter d’Oddi et sur les contractions musculaires de l’intestin grêle souvent responsables des ballonnements, des crampes d’estomac ou encore des nausées. Sa richesse en menthone lui permet également de faciliter l’évacuation de la bile vers l’intestin et la sécrétion de la bile par le foie.

La menthe poivrée ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de moins de six ans ainsi que par les personnes épileptiques ou asthmatiques. En cas de lithiases biliaires, d’inflammation de la vésicule biliaire, de troubles hépatiques graves, d’hypertension ou de problèmes cardiovasculaires, nous vous déconseillons l’utilisation de cette huile. Enfin, elle ne doit pas être utilisée sur une longue durée.

En cas de ballonnements, nous vous conseillons de consommer l’huile essentielle de menthe poivrée par voie orale à raison d’une goutte sur un comprimé neutre après le repas.

l’huile essentielle de menthe poivrée contre les ballonnements

LA LAVANDE FINE, UN REMÈDE NATUREL EFFICACE

Lavandula angustifolia a des vertus carminatives, c’est-à-dire qu’elle stimule les sécrétions salivaires et gastriques et contribue à la bonne motricité de l’intestin. C’est donc une huile essentielle intéressante en cas de ballonnements et de troubles digestifs. Elle permettra une évacuation plus rapide des gaz et calmera les spasmes intestinaux.

L’huile essentielle de lavande fine est une huile plutôt sécuritaire pouvant être utilisée par tous, sauf les femmes enceintes de moins de trois mois et les bébés de moins de trois mois. Prudence tout de même chez les personnes asthmatiques et les personnes souffrant d’hypotension : demander l’avis à un médecin avant toute utilisation.

Quant à son utilisation, nous vous conseillons de l’utiliser plutôt en massage, vous pourrez par exemple ajouter une goutte de lavande fine à votre mélange d’huile essentielle de basilic tropical et huile végétale de nigelle cité plus haut.

LE CITRON POUR FACILITER LA DIGESTION

Citrus limonum produit une huile essentielle qui facilite la digestion globale. Comme la lavande fine, c’est une huile essentielle carminative qui stimule les sécrétions et la mobilité gastrique. Elle joue également un rôle protecteur du foie grâce à ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

L’huile essentielle de citron ne doit pas être utilisée chez les femmes enceintes de moins de trois mois, allaitantes, chez les enfants de moins de trois ans, mais également chez les personnes épileptiques. Cette huile doit être utilisée avec parcimonie en raison de sa néphrotoxicité au long cours.

On l’utilisera principalement par voie orale, à raison d’une goutte sur un comprimé neutre en cas de symptômes.

L’HUILE ESSENTIELLE D’ESTRAGON

L’huile essentielle d’Artemisia dracunculus a la particularité de stimuler les sécrétions digestives. Ainsi, elle permet aux aliments d’être digérés plus rapidement, de ne pas « stagner » dans le système digestif et donc d’éviter tous les désagréments tels que les ballonnements, les lourdeurs, les gaz, les remontées acides, etc.

L’huile essentielle d’estragon ne doit pas être utilisée chez les femmes enceintes ou allaitantes et chez les enfants de moins de six ans, elle est aussi déconseillée aux personnes sous traitement anticoagulant.

On pourra utiliser cette huile par voie orale, sur une courte durée, à raison d’une goutte sur un comprimé neutre après les repas. Mais également par voie cutanée, en massage de l’abdomen à raison d’une goutte associée à une goutte de menthe poivrée et une cuillère à soupe d’huile végétale de nigelle.

LES PRÉCAUTIONS D’UTILISATION

Les huiles essentielles ne sont pas sans danger et doivent être utilisées avec précaution. Bien qu’elles soient accessibles en libre-service, il faut tout de même redoubler de prudence avec ces petits flacons bien concentrés :

  • Les huiles essentielles sont volatiles, veillez à bien refermer vos flacons après chaque utilisation 
  • Ne jamais laisser les huiles essentielles à portée des enfants
  • Concernant les enfants, toutes les huiles ne leur conviennent pas, veillez à bien vous renseigner avant de les utiliser
  • Si vous prenez un traitement médicamenteux quel qu’il soit, demandez conseil à un professionnel de santé avant d’utiliser des huiles essentielles. Il existe de nombreuses interactions avec les médicaments 
  • Veillez à bien vous laver les mains avant et après utilisation des huiles essentielles
  • Sauf indication contraire, il est préférable de ne pas administrer d’huiles essentielles chez les femmes enceintes / allaitantes ainsi que chez les personnes épileptiques ou asthmatiques.

Nous espérons que cet article vous aidera à venir à bout de vos ballonnements et autres troubles digestifs. N’oubliez pas que nos conseils sont publiés à titre informatif, ces données ne doivent en aucun cas se substituer à une consultation avec un professionnel de santé.