LES HUILES ESSENTIELLES POUR SOULAGER LES EFFETS DE LA MÉNOPAUSE

29 Octobre, 2021

les huiles essentielles pour soulager la ménopause

La ménopause et son cortège de petits désagréments constituent un moment crucial dans la vie d’une femme. Heureusement, il existe des huiles essentielles très efficaces pour agir contre les bouffées de chaleur, la sécheresse des muqueuses, les insomnies ou encore les sautes d’humeur.

LES DÉSAGRÉMENTS DE LA MÉNOPAUSE

La ménopause touche les femmes autour de la cinquantaine. Les ovaires ne sécrètent plus d’œstrogènes ni de progestérone, les ovulations s’arrêtent et les règles disparaissent. Si beaucoup de femmes vivent bien leur ménopause, certaines d’entre elles connaissent alors des désagréments plus ou moins importants : bouffées de chaleur (en particulier la nuit), insomnies, sautes d’humeur ou encore sécheresse des muqueuses qui peut rendre difficiles les relations sexuelles. Plusieurs huiles essentielles permettent d’adoucir les symptômes de la ménopause. L’huile essentielle phare en cette période de la vie d’une femme est oestrogen-like, et c’est l’HE de sauge sclarée. En mimant l’action des œstrogènes, elle permet d’atténuer l’inconfort lié à la ménopause. Cette huile essentielle spécifique à cette période est à associer à d’autres HE en fonction du problème ciblé (bouffées de chaleur, sécheresse vaginale ou encore humeur changeante).

LES HUILES ESSENTIELLES INDISPENSABLES

la ménopause et les sautes d’humeur

L’HUILE ESSENTIELLE DE SAUGE SCLARÉE, CONTRE LES DÉSAGRÉMENTS DE LA MÉNOPAUSE

Cette huile essentielle est en particulier riche en sclaréol, une molécule qui mime l’action des œstrogènes. Or, c’est le déficit en cette hormone qui est à l’origine de tous désagréments que vous pouvez rencontrer. L’huile essentielle de sauge sclarée est donc efficace à la fois contre les bouffées de chaleur, les sécheresses vaginales et les sautes d’humeur. Elle est de plus riche en linanol et germacrène, des molécules aphrodisiaques bien utiles pour soigner les troubles de la libido souvent rencontrés lors de la ménopause. Pour lutter contre les bouffées de chaleur, vous pouvez consommer matin, midi et soir deux gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée dans une petite cuillère de miel ou d’huile d’olive. Cet accompagnement est à faire pendant 21 jours. Faites une pause de 7 jours avant de reprendre. Pour lutter contre la sécheresse vaginale, il est également possible d’effectuer matin et soir un massage du bas du ventre avec une goutte d’huile essentielle de sauge sclarée diluée dans l’huile végétale pendant 21 jours (suivis de 7 jours de pause). L’huile essentielle de sauge sclarée ne doit pas être utilisée par les femmes souffrant de mastose, de fibrome ou d’une pathologie cancéreuse hormonodépendante (ou antécédents). Son usage interne ne doit pas être régulier sans avis thérapeutique.

menthe poivrée contre la ménopause

L’HUILE ESSENTIELLE DE MENTHE POIVRÉE POUR LUTTER CONTRE LES BOUFFÉES DE CHALEUR

80% des femmes indiquent souffrir de bouffées de chaleur à l’heure de la ménopause. Or, ces bouffées de chaleur sont dues à une dilatation anormale des vaisseaux sanguins suite aux bouleversements hormonaux que rencontrent les femmes à cette période de leur vie. L’huile essentielle de menthe poivrée est en particulier préconisée pour lutter contre la vasodilatation sanguine ! Le menthol, présent en quantité importante dans cette huile essentielle, est un vasoconstricteur de premier ordre. L’HE de menthe poivrée a une action complémentaire à celle de sauge sclarée. Cette dernière agit en effet sur le facteur déclenchant des bouffées de chaleur (la baisse du taux d’œstrogènes) alors que la menthe poivrée agit sur la dilatation excessive des vaisseaux sanguins. Pour agir dès les premiers symptômes d’une bouffée de chaleur, vous pouvez inhaler un mélange de deux gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée et de 4 gouttes d’huile essentielle de bergamote. La bergamote est utilisée ici pour son action apaisante.

L’huile essentielle de menthe poivrée ne doit pas être consommée par les personnes épileptiques et s’utilise de façon ponctuelle et à doses limitées. Ne pas appliquer près des yeux. Enfin, elle aurait un effet stimulant sur la fonction ovarienne et est donc déconseillée en cas de pathologie oestrogéno-dépendante.

L’huile essentielle de bergamote n’est pas à utiliser chez une personne souffrant de calculs biliaires et est très photosensibilisante.

L’HUILE ESSENTIELLE D’ARBRE À THÉ CONTRE LES CONSÉQUENCES DE LA SÉCHERESSE VAGINALE

L’huile de tea tree, ou arbre à thé, est incontournable dans votre trousse de pharmacie naturelle ! Elle est en particulier très utilisée par les femmes pour combattre les mycoses et les vaginites. Or, la sécheresse vaginale parfois induite par la ménopause fragilise les muqueuses. Les femmes peuvent ainsi souffrir de démangeaisons ou de brûlures au niveau de la vulve. Vous pouvez alors mettre deux gouttes de cette huile essentielle dans votre sous-vêtement. Autre solution : vous pouvez diluer à hauteur de 20% de l’huile essentielle de tea tree dans une huile végétale pour masser le bas ventre lorsque vous en éprouvez le besoin. L’huile essentielle d’arbre à thé ne doit pas être utilisée dans le vagin.

l’huile essentielle de marjolaine à coquilles pour la ménopause

L’HUILE ESSENTIELLE DE MARJOLAINE À COQUILLES CONTRE LES INSOMNIES

Les insomnies arrivent en seconde position, après les bouffées de chaleur, dans les petits tracas rencontrés par les femmes ménopausées. La diminution du taux d’œstrogènes peut en effet perturber le sommeil. Pour vous endormir sereinement et avoir un sommeil de qualité, l’huile essentielle de marjolaine à coquilles est idéale ! Elle est en effet riche en terpinèn-4-ol, molécule qui possède des propriétés anxiolytiques et calmantes. Elle agit en apaisant le système nerveux central et en favorisant la relaxation musculaire. Pour lutter contre les insomnies, il suffit de masser doucement le plexus solaire avec une goutte d’huile essentielle de marjolaine à coquilles (diluée dans une cuillère à café d’huile végétale) avant de vous coucher le soir. L’usage de cette huile essentielle est déconseillé CHEZ LA FEMME ATTEINTE D’ASTHME OU D’ÉPILEPSIE.

L’HUILE ESSENTIELLE DE LAVANDE FINE CONTRE LES SAUTES D’HUMEUR

Vous avez soudain envie de rire ou de pleurer sans raison ? Les sautes d’humeur font partie des troubles classiques engendrés par la venue de la ménopause. Il suffit alors de respirer profondément et calmement un peu d’huile essentielle de lavande fine pour retrouver votre sérénité. Vous pouvez aussi associer l’effet calmant de la lavande fine à l’action apaisante de la marjolaine à coquilles et aux vertus anti-stress de l’ylang-ylang afin de mieux gérer vos sautes d’humeur. Pour cela, mélangez à part égale ces 3 huiles essentielles et diffusez le mélange une heure matin et soir dans votre intérieur. L’huile essentielle d’ylang-ylang ne doit pas être utilisée pure sur la peau.

l’huile essentielle de bois de rose pour la ménopause

L’HUILE ESSENTIELLE DE BOIS DE ROSE POUR HYDRATER L’ÉPIDERME

Avec la diminution du taux d’œstrogènes qui accompagne la ménopause, la peau et les muqueuses deviennent plus fines, plus fragiles et se dessèchent donc plus facilement. Pour protéger votre épiderme de la déshydratation, l’huile essentielle de bois de rose, connue pour son action purifiante et régénérante, est idéale. Vous pouvez appliquer matin et soir sur le visage et sur le cou un mélange de 5 gouttes d’huile essentielle de bois de rose dans 10 gouttes d’huile végétale de rose musquée.

L’huile essentielle de bois de rose est interdite pendant les 3 premiers mois de grossesse.

Pour passer en douceur et tout naturellement le cap délicat de la ménopause, il n’y a donc rien de mieux que les huiles essentielles !