SOULAGER LES CRAMPES AVEC LES HUILES ESSENTIELLES

08 Juillet, 2022

les huiles essentielles pour soulager les crampes

Les grands sportifs, habitués aux efforts intenses, savent bien ce qu’est une crampe. Une douleur terrible qui fait trembler jusqu’aux plus durs. Pourtant, médicalement, elles sont tout ce qui est de plus bénin. Cependant, elles sont parfois le signe d’un corps à bout et qui manque d’eau et de minéraux. Certaines personnes sensibles peuvent en souffrir au cours de la nuit sans qu’on ne maîtrise vraiment pourquoi. Dans tous les cas, l’hydratation et la prise d’oligo-éléments sont recommandées pour prévenir le risque. Si malgré vos efforts, une crise survient, voici comment vous pouvez réagir et soulager rapidement la douleur due à la crampe avec des huiles essentielles.

POURQUOI SOUFFRE-T-ON DE CRAMPES ?

Si tous les mécanismes liés aux crampes ne sont pas connus, on sait qu’il s’agit de contractions intermittentes fortes et involontaires des muscles. Ces spasmes sont dus à une surexcitation des nerfs, principalement des muscles des membres inférieurs. Des maladies neurologiques ainsi que des pathologies comme le diabète, la cirrhose, sont des facteurs aggravants. Mais tout le monde peut en souffrir une fois dans sa vie ou régulièrement, sans que l’on sache réellement pourquoi. Quoi qu’il en soit, un manque d’eau et de minéraux sont généralement associés à la crampe. Si le désordre est bénin, les crises nocturnes peuvent être fortement invalidantes, puisque la douleur intense trouble le repos. Si ces affections passagères persistent, c’est tout le cycle du sommeil qui s’en trouve perturbé. Voici nos conseils pour lutter contre les crampes avec les huiles essentielles.

LES 6 HUILES ESSENTIELLES LES PLUS EFFICACES CONTRE LES CRAMPES

Vous subissez régulièrement des crampes et vous en avez assez de souffrir le martyre ? Voici les huiles essentielles qui vont vous changer la vie, soit en prévention ou si, malgré vos efforts, vous n’avez pu éviter la crise. Ainsi, parmi les nombreuses essences antidouleurs, nous avons sélectionné celles qui nous semblent le plus efficace pour soulager les crampes : le lavandin super, le romarin à camphre, les gaulthéries couchée ou odorante, l’estragon, l’eucalyptus citronné et enfin le laurier noble.

L’HUILE ESSENTIELLE DE LAVANDIN SUPER

Le lavandin super est un hybride entre la lavande vraie et la lavande aspic. Riche en camphre, son huile essentielle est calmante et soulage la douleur entraînée par une mauvaise crampe.

Utilisation — Dans 4 gouttes d’huile végétale, placez 1 goutte d’essence. Massez le muscle concerné jusqu’à 4 fois par jour.

Précautions – Diluez l’essence de lavandin super à 20 % dans une huile végétale avant de l’appliquer sur la peau, au risque de souffrir d’irritation.

Contre-indications – Cette essence peut convenir dès 3 ans, mais uniquement par voie cutanée, à l’exception des femmes enceintes lors du premier trimestre, des femmes allaitantes et des personnes épileptiques.
Aussi, elle présente un risque allergique important avec la présence de plus de 30% de linalol. Elle contient également des très petites quantités de limonène, de géraniol et de coumarine, molécules reconnues pour le risque d’allergie associé. Dans tous les cas, il est conseillé de réaliser un test dans le creux du coude avant toute utilisation régulière.

L’HUILE ESSENTIELLE DE ROMARIN À CAMPHRE POUR ATTÉNUER LA DOULEUR

Comme pour le lavandin super, c’est le camphre qui intéresse particulièrement dans cette essence. Cette molécule popularisée par le baume du tigre permet, en synergie avec le reste des composants de l’huile essentielle, d’atténuer la douleur liée à la surexcitation des nerfs à l’origine de la crampe.

Utilisation — Dans 4 gouttes d’huile végétale, déposez 1 goutte d’essence de romarin camphré afin de masser la zone douloureuse. Répétez ce geste jusqu’à 4 fois par jour. Lors d’une utilisation prolongée, observez 7 jours de repos après 3 semaines d’usage.

Précautions – Irritante pour la peau, diluez-la à 20 % dans une huile végétale avant application cutanée. Le romarin commun regroupe différents chémotypes qui ne sont pas équivalents, d’autant que c’est le camphre qui intéresse particulièrement. Attention donc de ne pas intervertir cette huile avec d’autres.

Contre-indications – Seuls les adultes et enfants de plus de 6 ans sont autorisés recourir à cette essence, à l’exception des femmes enceintes et allaitantes, des personnes sujettes à une pathologie hormono-dépendante (cancer…), souffrant d’hypertension, d’épilepsie ou d’asthme. Hépatotoxique et neurotoxique à forte concentration, respectez scrupuleusement les doses, et l’utilisation doit rester occasionnelle ou sur une courte durée. Enfin, elle présente une action cortison-like et peut être source d’allergie en raison du limonène et du linalol qu’elle contient.

LES HUILES ESSENTIELLES DE GAULTHÉRIE COUCHÉE ET ODORANTE

Les huiles essentielles de gaulthérie couchée et odorante proviennent toutes deux d’un arbuste de la famille Gaultheria, dont le principal fait d’armes est de contenir une grande concentration de salicylate de méthyle, la molécule à l’origine de l’aspirine. À la manière de la molécule commerciale, l’huile essentielle a des propriétés antalgiques qui lui permettent de diminuer la douleur liée aux spasmes musculaires de la crampe.

Utilisation — Diluez 1 goutte d’essence dans 4 gouttes d’une huile végétale pour masser la zone touchée. Renouvelez le geste maximum 4 fois en 24h.

Précautions – En cas d’épilepsie, prendre impérativement l’avis d’un thérapeute.

Contre-indications – Ces huiles essentielles ne conviennent pas aux enfants de moins de 6 ans et ne sont pas autorisées aux femmes enceintes et allaitantes.
Comme l’aspirine, les essences de gaulthérie odorante et couchée ne peuvent être utilisées par des personnes sous traitement anticoagulant, ni aux allergiques à l’aspirine ou ses dérivés. Irritantes pour la peau, elles s’utilisent diluées à 20% dans une huile végétale.
Si vous souffrez d’asthme, d’eczéma, d’ulcère, ou d’une hernie hiatale, passez votre chemin. Enfin, elle n’est pas employable avant une intervention chirurgicale.

L’EUCALYPTUS CITRONNÉ, L’HUILE ESSENTIELLE SPASMOLYTIQUE

L’essence d’eucalyptus citronné est composée en grande majorité de citronnellal, une molécule aux fortes propriétés calmantes pour les muscles. De plus, cette molécule est également un spasmolytique permettant le relâchement des fibres musculaires et stoppant ainsi les contractions douloureuses.

Utilisation — Diluez 1 goutte d’huile essentielle d’eucalyptus citronné dans 5 gouttes d’une huile végétale. Appliquez sur la crampe, 3 à 4 fois par jour jusqu’à amélioration.

Précautions – L’huile essentielle d’eucalyptus citronné se dilue à au moins à 20 % dans une huile végétale pour éviter toute irritation cutanée.
Cette essence est également allergisante, car elle possède plusieurs molécules allergènes (limonène, citral, géraniol, linalol, citronellol, eugénol). Il est préférable de faire un test dans le creux du coude avant utilisation régulière.

Contre-indications – La voie orale n’est pas autorisée, même si par ailleurs elle ne présente que peu de danger pour les utilisateurs. Elle s’adapte aux enfants à partir de 3 ans, ainsi qu’aux femmes enceintes après le premier trimestre de grossesse, mais pas aux femmes allaitantes.

l’huile essentielle d’eucalyptus contre les crampes

L’ESTRAGON POUR SOULAGER LES CRAMPES

L’estragon est une plante aromatique très appréciée dans la gastronomie française pour sa fraîcheur légèrement anisée. C’est par contre son effet antispasmodique, dû à l’estragol, qui intéresse pour soulager les crampes. Son huile essentielle sera également efficace pour les douleurs liées aux menstruations.

Utilisation – placez 1 goutte d’essence dans 4 gouttes d’huile végétale, puis massez la zone concernée. Renouvelable toutes les heures jusqu’à amélioration.

Précautions – Cette essence possède plusieurs allergènes (limonène, eugénol, linalol), elle sera toujours utilisée diluée en usage cutané.

Contre-indications – L’huile essentielle d’estragon n’est pas permise en cas de traitement anticoagulant.
Elle est utilisable dès 6 ans en voie cutanée, à l’exception des femmes enceintes et allaitantes.

L’HUILE ESSENTIELLE DE LAURIER NOBLE, POUR CALMER LES NERFS

Le laurier noble, grâce à sa teneur en eugénol et méthyle-eugénol, a tendance à calmer les nerfs et les douleurs associées.

Utilisation – L’essence de laurier noble s’utilise principalement en synergie contre les crampes. Néanmoins, si vous n’avez pas d’autres huiles essentielles sous la main, vous pouvez en diluer 1 goutte dans 9 gouttes d’une huile végétale avant de masser le muscle douloureux. Vous pouvez répéter cette action jusqu’à 4 fois par jour.

Précautions – En raison de son potentiel irritant et allergisant (limonène, linalol, eugénol, géraniol), la dilution à 20 % dans une huile végétale est requise avant tout contact avec la peau. En cas d’asthme et d’épilepsie, se rapprocher d’un spécialiste avant de commencer une cure.

Contre-indication – L’huile essentielle de laurier noble convient aux enfants de plus de 6 ans, à l’exception des femmes au cours de leur premier trimestre de grossesse et allaitantes. Elle ne doit en aucun cas être surdosée au risque de mener à un effet narcotique, la prise par voie orale doit donc s’effectuer sur de courtes périodes.

QUELQUES SYNERGIES EFFICACES CONTRE LES CRAMPES

LE MASSAGE POUR RELAXER LE MUSCLE

Pour plus d’efficacité, associez les essences afin de décontracter les muscles, réduire les spasmes et diminuer la douleur en un seul geste. Pour ce faire, mélangez les essences suivantes dans un flacon adapté :

  • 35 gouttes d’estragon
  • 35 gouttes de gaulthérie couchée
  • 35 gouttes de lavandin super
  • 6 mL d’huile végétale (le macérat huileux d’arnica est particulièrement conseillé)

Appliquez jusqu’à 15 gouttes du mélange dès le début de la crampe. Répétez après 30 minutes si nécessaire et jusqu’à 3 fois par jour. Respectez les conditions d’utilisation liées aux essences concernées décrites plus haut.

LE MASSAGE ANTIDOULEUR

Votre crampe vous fait terriblement souffrir, massez donc avec le mélange d’huiles essentielles suivant :

  • 40 gouttes de laurier noble
  • 40 gouttes de lavandin super
  • 40 gouttes de gaulthérie
  • 100 gouttes d’huile végétale (macérat huileux d’arnica par exemple)

Massez au besoin avec 5 gouttes de la préparation jusqu’à 4 fois par jour.

POUR LES FEMMES ENCEINTES

Si vous êtes enceinte, il se peut que vous souffriez de crampes en fin de grossesse. Dans ce cas, il existe des essences capables de soulager les douleurs, mais peut-être moins spécifiques aux muscles. Cependant, elles sont tolérées par les femmes enceintes de plus de 3 mois. L’huile essentielle de camomille romaine fait partie de celles-là. Intégrez là à la synergie suivante :

  • 4 gouttes d’eucalyptus citronné
  • 4 gouttes de laurier noble
  • 4 gouttes de camomille romaine
  • 100 gouttes d’huile végétale (préférez un macérat huileux d’arnica)

À l’aide de 6 gouttes de ce mélange, massez le muscle douloureux sans excéder 3 fois par jour sur une période de 5 jours maximum.

De nombreuses essences sont donc à votre disposition pour soulager vos crampes intempestives. Fini les douleurs insoutenables que vous ne savez pas comment stopper. N’hésitez pas à consulter nos fiches complètes afin de choisir la ou les huiles essentielles qui vous correspondent le mieux.